Objectif Terre

Objectif Terre

Le blog-notes d'Olivier Daniélo | 2007-2017: 3.805.434 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

Publié par Olivier D sur 17 Février 2016, 17:46pm

Une nouvelle version du présent billet est en construction ici:

Le phallocrate Marduk tuant la Déesse-mère Tiamat (Mésopotamie)Le phallocrate Marduk tuant la Déesse-mère Tiamat (Mésopotamie)Le phallocrate Marduk tuant la Déesse-mère Tiamat (Mésopotamie)

Le phallocrate Marduk tuant la Déesse-mère Tiamat (Mésopotamie)

« Les combattants de l'organisation Etat islamique ont capturé toutes les femmes de mon village et ont tué environ 3 000 hommes yézidis. Il ont aussi tué environ 80 femmes âgées de 45 à 65 ans. Parmi, elles, il y avait ma mère. Ensuite, nous les jeunes femmes - 150 filles âgées de 9 à 25 ans -, ils nous ont emmenées à Mossoul. Ils nous ont vendues et louées à plusieurs reprises. Nous nous déplacions tous les jours entre Tel Ahfary, Hamdanya et Mossoul.

J’ai vu des milliers de combattants de l'EI. On nous a demandé de nous convertir à l’islam. Et à chaque fois, avant de nous violer, ils nous obligeaient à faire les prières avec eux. J’ai décidé de faire cette tournée internationale pour informer le monde entier de ce massacre. J’appelle tous les pays et gouvernements à m’ouvrir leur porte et je serai honorée de les rencontrer pour leur raconter la souffrance du peuple yézidi. »

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20151231-yezidis-nadia-mourad-temoignage-viols-etat-islamique-daech-mcd

J'adore cette photo ! :-)
J'adore cette photo ! :-)

Cette slendide photo de Lydia Guirous, sur le livre #JeSuisMarianne, me fait penser à La Kahena. Sincèrement, vraiment superbe. Un très beau visage de résistante face à la dictature sexuelle des patriarches abrahamiques (ils sont tous pareils), à la misogynie intrinsèque à leur idéologie. Amour de la Liberté. Amour de ce qu’est vraiment la France.

J’ai énormément de respect vis-à-vis du splendide combat que mène Lydia Guirous. Cette superbe Femme donne de sa personne. C’est très beau et profond, cela touche au sacré. Au sens noble. Et donc pas au sens que les patriarches donnent à ce mot. Je crois que la bande à Ruquier n'a pas une sensibilité suffisante pour sentir et comprendre ce dont il s'agit.

La famille de Lydia Guirous, en Algérie, en Grande Kabylie, a connu au quotidien l'enfer de l'abrahamisme islamique. Elle sait de quoi elle parle. La naïveté de certains Français face à l'idéologie islamique est très dangereuse.

Colinne Serreau: « Un seul mot résume la destruction de la terre et de l'humanité : matricide ! L'humus est la matrice du monde : pour guérir, cessons d'écraser le féminin ! » (Source)

Amma: "La plupart des Femmes sont aujourd'hui endormies, il faut qu'elles se réveillent, et s'élèvent. C'est l'un des besoins les plus urgent de notre époque (...) En réalité l'Homme est une partie de la Femme. Tout enfant est d'abord dans le sein de sa mère. Dans la naissance d'un enfant le seul rôle de l'homme est d'offrir sa semence. Pour lui, c'est seulement un moment de plaisir. Pour la Femme, c'est aussi 9 mois d'austérité. C'est la Femme qui reçoit, conçoit, et fait de cette Vie une partie de son être. Dieu est ni Homme, ni Femme, mais si vous insistez pour que Dieu ait un genre, alors il est davantage féminin que masculin. Parceque le masculin est contenu dans le féminin (...)
Des personnes à l'esprit étroit en influencent d'autres, plus faibles et les utilisent à des fins égoïstes. Les enseignements des sages d'autrefois ont été déformés (...) La notion d'amour a été dénaturée, c'est pourquoi le monde est rempli de conflits, de violence et de guerres."

Lydia Guirous, elle, est bien réveillée.

"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)
"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)
"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)

"La NASA a choisit la ceinture d’Orion pour le logo du programme Apollo" - "Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin." (Solstice d'été: 21 juin)

Petite Marianne - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel et nous les traversons à chaque fois qu'elle ne veut pas dormir, ne veut pas dormir. Je l'aime à mourir (...) Je viens du ciel et les étoiles entre elles ne parles que de toi"

Hymne sumérien au temple: "umbin seba amar sutia" (TheSpiritualSun.com)

Celui qui chante (qui sait, seba) le mantra Om brille (sutia) d'un amour (amar) éternel. Celui qui sait être (bin) araignée, se rouler en boule puis se déployer, tisser sa toile, créer son propre monde.

L'araignée tisse sa toileL'araignée tisse sa toile

L'araignée tisse sa toile

"Marie-Jeanne-Gabrielle, Entre la mer et le ciel, Battu par tous les vents, Au raz de l'océan, Ton pays S'est endormi. Sur de belles légendes Illuminant son histoire Gravées dans la mémoireDes femmes qui attendent Les marins D'île de Sein

Raconte-nous l'enfant que tu étais Courant du sable fin aux galets Parle-nous de ces jeunes gens Sautant les feux de la Saint-Jean On pouvait croire au paradis En ce pays
Chante-nous si tu t'en souviens Pour passer le Raz de Sein Le Cantique à Sainte-Marie Qu'on ne chante qu'ici! "

"JE SUIS MARIANNE": IMMANENCE

Marc Hélévy: "(...) Entre le Dieu-créateur et le dieu-hasard, il y a place pour autre chose : l'intention. Non pas une intention transcendante, venue du dehors, pensée par quelque Dieu personnel extérieur à l'univers, mais bien plutôt une intention immanente, jaillissant du dedans, une intention fondatrice et naturelle dont tout ce qui existe n'est que la conséquence, le déploiement, l'accomplissement (...)
(...) puisque cela s'applique à tous les processus complexes, cela s'applique aussi à l'univers pris dans sa globalité. A la source de notre univers, il y a une intention immanente, endogène, naturelle : celle d' accomplir tous les possibles qui s'offrent au fur et à mesure de son déploiement. La matière, l'espace, le temps, pour ne citer que ceux-ci, ne sont qu'autant d'émergences de cette intention native, fondatrice, originelle et universelle.
Le théologien ne s'y trompera pas, cette idée d'une intention universelle, immanente et endogène ruine autant le créationnisme du Dieu personnel extérieur au monde, que le matérialisme du hasard et de la nécessité (...)

Cette idée essentielle et révolutionnaire d'intention immanente permet d'aborder une autre question fondamentale des sciences physiques d'aujourd'hui : celui de la probabilité de notre univers tel qu'il est. Admettons, avec Stephen Hawking ou Stephen Weinberg, que le hasard pur soit à l'origine du déploiement de notre univers au départ du big-bang. Cet univers, mû totalement par le hasard, a réussi des prouesses comme la synthèse d'une molécule d'ARN auto-duplicable. Il est possible de calculer la probabilité d'une telle synthèse sous la seule pression du hasard. Il est par conséquent possible de calculer aussi le temps qu'il faudrait à un univers hasardeux pour y arriver. Ce temps est de plusieurs millions de millions de fois l'âge de notre univers actuel. Donc, la vie n'existe pas encore sur Terre, qu'on se le dise (...)

Il est intéressant de noter, dans le cadre de l'histoire des idées, que le débat actuel entre réductionnisme et émergentisme ressuscite le vieux débat qui opposa, jadis, les tenants de la création ex-nihilo (le rabbinisme talmudique) et les tenants de l'émanation (le kabbalisme mystique). Pour ceux-là, l'univers était le fruit de la volonté et de l'action extérieures du Dieu créateur ; le monde était le vase sorti des mains d'un potier divin que les physiciens classiques appelleraient aujourd'hui "hasard et nécessité". Pour les autres, par contre, l'univers était le fruit d'une poussée intérieure, comme pousse un arbre au départ de sa graine, sans intervention interne, ni d'un dieu nécessaire, ni du dieu hasard. L'univers, alors, est son propre fruit, son propre produit. Pour reformuler la chose dans le langage de la physique, l'univers est alors perçu comme un processus global autoréférentiel, comme un processus d'autodéploiement au départ d'un germe, d'une singularité que l'on peut assimiler au big-bang du modèle standard cosmologique. "
http://www.noetique.eu/articles/science/philosophie-spiritualite/view

Vers la Nouvelle alliance qu'Ilya Prigogine (prix Nobel de Chimie, thermodynamicien, spécilaiste du chaos) appelait de ses voeux. Progressisme (il n'y a rien de constant, si ce n'est le changement") versus conservatisme anti-naturel, anti-humain.

VOIR LA DEESSE-MERE EN FACE

Daniel Odier: "Le tantrisme est probablement la seule philosophie antique qui ait traversé tous les soubresauts historiques, toutes les invasions, toutes les dominations, pour nous parvenir intacte par une transmission de maître à disciple ininterrompue. La seule, aussi, à conserver l'image de la Grande Déesse sans opérer l'inversion de pouvoir entre la femme et l'homme pour favoriser ce dernier.(...)
La présence de cette extase innée est l'une des grandes richesses du tantrisme et c'est sur cette réalité que se déploie toute la quête: mouvement intériorisé, retour au Soi, abandon de tout fantasme spirituel d'atteindre à une connaissance suprême ou à une révélation qui serait hors du Soi. Non voie. Enfin, d'un point de vue absolu, nous sommes le dieu, la déesse que notre vision dualiste nous poussait à imaginer à l'extérieur de soi-même (...)"
http://www.cles.com/enquetes/article/la-quete-tantrique

REINE DU CIEL

La constellation d'Orion est visible sur la photo de ma page d’accueil Twitter. Orion(e), c’est Ariane, M’arianne. Orient. C’est l’origine du monde. Cette constellation a la forme d’une araignée au coeur de la toile céleste. C’est la Déesse-mère. La Marraine. Mari-Anne, Mar-Agnès, M'Arachna, Araignée. Les trois étoiles de la ceinture-baudrier d’Orion sont les trois Moires, les trois Maries, les trois Reines-mages, les trois facettes de la Déesse : « Je suis ce qui a été, ce qui est et ce qui sera » (Déesse Isis). Puissance trans-formante.Trinité de l’ère matri-filiative. Esprit du Temps. ZeitGeist. Flèche du temps. Amar-gi, "liberté, retour à la mère" en sumérien.

Le fil d’Ariane est le fil de l’araignée qui tisse sa toile (et qui tisse aussi une momie avec ses victimes). Le thème de la toile d’araignée à l’entrée d’une grotte (U-térus) sauvant un enfant qui vient de naître a été intégré (rapt culturel) dans les trois religions dites monothéistes (ce qui signifie concrètement religions où la Déesse, le féminin sacré a été exterminé complètement dans le cas de l’islam ou partiellement dans le cas du christianisme).

On retrouve ce thème au Cameroun, avec la grotte de Ngok Lituba, et aussi en Egypte antique. "Ngok Lituba est considéré par d'autres traditions locales (Ca-Meroun) comme la grotte dont sortirent les deux premiers ancêtres du peuple africain, protégés eux aussi de leurs ennemis par une toile d'araignée". La toile d'araignée, c'est l'hymen à l'entrée de la grotte U-térine. Ngok Lituba, la Reine du ciel. Ngoko = la mère (en langue mbochi) = la pierre (en langue duala). Kon-da = le siège (en langue Bassa). Kon-ji = la vierge (en langue bassa). Kon-dé = toile d'araignée en proto-bantou. Engon-do = faucon (en langue Lingala). Konja = liberté (en langue mkaa). Téwéré = toile d'araignée (en langue du Tchad). "Taouret" en égyptologie. Kunda = amour dans de très nombreuses langues africaines. "L’araignée se nomme li.bôbôl en bassa. Le même terme -bôbôl désigne l’étendue céleste, la voûte étoilée. En bassa, li.bol désigne l’oracle, le lieu de consultation du Ngambi, l’araignée divinatrice." (Source).

Libobol, li-bo'bo-li, boli-boli, bori-bori, bora-bora, ber-bère, que bar-baro ! Liber-té.Libellule.

Califourchon, Ca-libu(r)thiau, Excalibur, Déesse Lipushiau, Nymphe Ca-lypso, Calice, Chélicères de l'araignée. Libobol, Limbobor, Limber, Limbe, Liber. Mbéré = "en face" dans de nombreuses langues africaines (source). Shi'mbéré, Cy'bèle = voir la Déesse-mère en face. Mbéré, Mbala, Mvara, vrai. Mbéré-ka, voir le ka en face. Vir-go. Ver, voir. Om-béré, voir l'Om. Immanence. Je suis Marianne. Je suis la Déesse. Identification à la Déesse-mère. Deus sive natura.

S-tone, S-tein, Shi-tone, Gui-tou, tête (phallique) de la tortue (en chinois).

DEESSE-MERE MEDUSE, MEDECINE, (ME)-TISSAGE

"Déjà à l’Antiquité les Grecs utilisaient les fils de l'araignée pour faire des pansements, tandis que les Égyptiens s’en servaient comme désinfectant car ils contiendraient naturellement une substance de type antibiotique faible (...) la soie est devenue sujet de nombreuses recherches notamment à cause de ses propriétés hors du commun" (Source). La peau des batraciens (grenouilles) contient aussi des molécules à action antibiotique.

"Un employé agricole est blessé à la joue par un coup de corne; au grand étonnement de Jean Valnet, il stoppe l'infection et obtient Ia cicatrisation de sa plaie en un temps record grâce à un pansement fait de toile d'araignée suivi d'un cataplasme composé de plantes diverses. En 1934, personne dons le monde médical ne connaît les substances responsables de cette action remarquable. Ce n'est que 45 ans plus tard qu'une étude scientifique péruvienne découvre l'existence de substances antibiotiques dans les toiles d'araignée..." (Source)

Déesse-mère Minoenne (Crête)
Déesse-mère Minoenne (Crête)

"Une fleur éclose à l’aube. Le soleil se leva sur sa face. Pourquoi ? quand bien même un seul jour elle vécut, tous se rappellent encore d’elle ? Qu’elle ne connaisse jamais la faux… ! Quand elle entra dans un champ de blé. Elle fut coupée en son milieu. Même si elle est morte, ce n’est pas la fin puisque demain sa semblable s’élèvera. Vous savez combien de fleurs ont poussé Combien de poutres (centrales ou faîtières) ont été élevées Quand survint le déluge… On trouva incliné, tous ce qui était debout On ne s’est point rendu compte quand l’éclair tomba La lumière est descendue du ciel La montagne trembla, et éclata Le grondement était si fort, qu’on ne savait sa provenance La fleur éclipsée, s’est égarée, est partie… Qui sait où ? Les chasseurs de lumière l’ont emportée Ceux qui habitent au-delà du brouillard Avec les chevaliers elle rejoindra les âmes à la longue chevelure qui cache l’épaule Elle marche tenant la main à l’éclair. Ils l’ont confiée à la lune aux miroitements. Entre les astres elle l’a placée. Pour qu’ils lui tiennent compagnie Elle est dans le ciel, incandescente, on l’a vue. La pauvre ! Elle a peur qu’on l’oublie Les étoiles ont transcrit son nom dans le ciel Et personne ne peut l’effacer Avez-vous vu mon étoile, lorsque la lumière s’intensifia ? Rappelez-vous, c’est elle qui nous a offert ce poème "

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

LES PATRIARCHES DETESTENT LES ARAIGNEES
(car, poly-techniciennes, elles symbolisent la puissance sexuelle immanente des Femmes Libres)

Dans le Coran un patriarche se moque de celles et ceux qui admirent les araignées: "Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Dieu sont semblables à l’araignée qui, à partir de sa toile, se donne une demeure. Mais y a-t-il une demeure plus fragile que celle de l’araignée? Si seulement ils pouvaient le savoir ! " Celui qui a écrit cela ne sait pas que le fil de l'araignée est bien plus solide que le métal de l'épée du très sanguinaire soldat Mahomet dont l'armée phallocratique a envahi l'Afrique du nord et détruit la culture Berbère. Lire: Le tissu le plus solide du monde est en fil d'araignée. Et l'araignée, si sa toile se défait, a l'intelligence de "ravaler" son fil, de le recycler, et peut fabriquer une nouvelle toile. L'épée de Mahomet rouillée, elle, ne sert plus à rien. Mahomet peut essayer de l'avaler, cela ne changera rien.

L'araignée, bien entendu, est également détestée par les patriarches Judaïstes (l'islam, tout comme l'abrahamo-christianisme ce qui est très différent du pagano-chistianisme, n'est qu'une branche dérivée du judaïsme). Pourtant, elle a sauvé David:

"Voilà ce qui poussa le roi David à se demander pourquoi le Créateur avait formé l'araignée (c'est l'araignée la créatrice, tête de noeud ! ndlr). Or, il arriva qu'il dut, un jour, la vie sauve à cet insecte. Un jour que Saül et sa garde le poursuivirent, il chercha refuge dans une caverne, et une araignée vint après lui tisser sa toile à l'entrée. Quand ses poursuivants passèrent à sa recherche, ils s'abstinrent d'inventorier la caverne en songeant que si le fugitif y avait pénétré, il aurait déchiré la toile."

Dans le livre de Job (Bible): "qui oublie Dieu (dieu phallocratique ndlr) peut être comparée à une toile d’araignée (toile de la Déesse-mère ndlr). Personne ne penserait à s’appuyer sur ce mince fil qui céderait aussitôt ! [...] Ainsi arrive-t-il à tous ceux qui oublient Dieu, Et l'espérance de l'impie périra. Son assurance est brisée, Son soutien est une toile d'araignée. Il s'appuie sur sa maison, et elle n'est pas ferme; Il s'y cramponne, et elle ne résiste pas." (Job 8/13-15)

Toujours les mêmes stupidités sur la fragilité de l'araignée (Marianne), de la Femme, de la Déesse-mère, dans l'unique but de valoriser dieu le père violent et punitif. Le chêne et le roseau. L'araignée tisse sa toile librement là où cela lui plaît.

"L’araignée est mentionnée dans la Bible pour ses qualités de chasseur. La « toile » de l’araignée n’est justement pas une toile. Mais un filet. Le prophète Ésaïe rappelle que le fil de l’araignée, tout remarquable qu’il est, ne peut pas devenir une toile, ni un tissu ni un vêtement (Ésaïe ignore donc que c'est un pansement magique, qui soigne ! ndlr). Ainsi, on ne peut jamais rien faire de bien avec le mal (Es 59,5-6) (manichéisme bien / mal à la Zoroastre ndlr). Job fait de la toile d’araignée le symbole de la fausse assurance de l’être humain qui s’enferme dans un piège invisible en pensant aller librement là où il veut (Jb 8,14)." (Source) Condamnation des Femmes libres, de l'individualité. Grave confusion éthique entre individualisme et alstruisme.

Job se plante: "En 2004, l'historien d'art britannique Simon Peers et le styliste américain Nicholas Godley ont uni leurs forces pour créer une tapisserie avec de la soie d’or brillante des araignées de Madagascar (...) les toiles d'araignée de la Néphile dorée (Araneidae) ont été utilisées historiquement pour la pêche et pour faire des pansements, grâce à leurs étonnantes propriétés mécaniques et biomédicales (...) une araignée suspendue ne se tord presque jamais en vrille (...) la fibre d’araignée revient lentement à sa position initiale, indiquant qu'il existe une mémoire de forme dans le fil". (Source)

GRAND-MERE ARAIGNEE, LA VIERGE MARIE-ANNE, APPORTE LE FEU (SOLAIRE) AUX ETRES HUMAINS

"En Inde, les Upanishad voient un symbole de liberté dans l'araignée qui peut descendre, mais surtout s'élever le long du fil qu'elle crée selon ses besoins ; le fil équivalent du yogi étant la syllabe « Om̐ » qui doit lui permettre de s'élever jusqu'à la révélation et à la libération (...) Parmi les cultures Pueblo et Hopi, l'araignée est vénérée comme la créatrice du monde. Une femme-araignée a tissé une grande carte du monde avec sa toile, et a ensuite disparu. Les Amérindiens qui ont choisi comme spécialité la création artistique ou la poterie ont souvent l'araignée comme animal totem pour aider à alimenter leur créativité. Sa toile, faite de rayons, symbolise le Soleil et le fil est le support de la réalisation spirituelle. " (Source). Créativité des tisseuses.

"Pour les Hopis, la femme-araignée est l'une des puissances qui a créé l'univers. Sa puissance est plus forte au cours de la nuit, car les étoiles sont les canevas où elle tisse sa toile qui englobe l'univers. Les Ojibwas racontent que nous devons les capteurs de rêve à Grand-mère araignée. Ils ne sont en fait que des microcosmes de la grande toile que tissent les étoiles. Toutes les pensées et tous les messages du jour sont piégés dans la toile, et ils se transforment en rêve" (Source)

"La légende Ojibwa dit qu’Asibikaashi (la Mère araignée) attrapait, avant l’aube, dans sa toile, les rayons du soleil (giizis) (...) La toile d’araignée n’a pas la connotation négative, voire maléfique, de nos représentations occidentales. Chez les Amérindiens du Nord, l’araignée appartient au monde de la nuit non pas pour effrayer mais pour remplir une fonction éminemment positive de destructeur de parasites au propre et au figuré. Le père, la mère ou la grand’mère araignée sont des figures mythologiques très répandues en Amérique du Nord et qui jouent un rôle éminent dans la création du monde. L’araignée incarne le plus souvent la figure civilisatrice, apportant le feu aux hommes par exemple ou métaphoriquement, dans le cas de l’attrape-rêve, apportant la lumière du jour. L’araignée, être multiforme qui s’adapte, est le symbole de la vie qu’il faut assumer, comme on tisse sa toile de vie et de son destin. Le fait d’avoir huit pattes la rapproche de l’infini et aussi des huit points cardinaux indiens. Sa toile indique les directions à suivre selon les points cardinaux et les vents." (Source)

Un éloge des araignées et de la soie d’araignée
http://www.isias.lautre.net/IMG/pdf/un_eloge_des_araignees_et_de_la_soie_d_araignee.pdf

"S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." (Source)

"Suivre le fil de l'araignée permet de distinguer les adeptes de la transcendance, qui méprisent le fragile tissage arachnéen, et les chantres de l'immanence, qui y trouvent une figure de la subtilité, voire de l'âme du monde (...) Dans l'Europe devenue chrétienne, l'araignée appartient au bestiaire diabolique, la Bible, comme le Coran d'ailleurs, en faisant une figure de l'impiété et de la perfidie (...) Or ces Cabalistes ou Pendets Indous que je veux dire, poussent l'impertinence plus avant que tous ces philosophes et prétendent que Dieu ou cet être souverain qu'ils appellent Achar, immobile, immuable, ait non seulement produit, ou tiré les Ames de sa propre substance, mais généralement encore tout ce qu'il y a de matériel et de corporel dans l'Univers, et que cette production ne s'est pas faite simplement à la façon des causes efficientes, mais à la façon d'une Araignée, qui produit une toile qu'elle tire de son nombril, et qu'elle reprend quand elle veut. (...) Nietzsche dénonce ainsi la vaine prétention d'Athéna, en tant que figure emblématique de la philosophie, à triompher d'Arachné et lui fait subir en retour le sort qu'elle a infligé à la mortelle (...) Nous sommes dans notre toile comme des araignées, et quoi que nous y prenions, nous ne pouvons prendre que ce qui veut bien se laisser prendre dans notre toile (...)" (Source)

"(...) C’est bien en obtenant la tekhné du feu, le feu technique prométhéen, que l’homme devient deinos – monstrueux : beaucoup plus proche, et par conséquent infiniment séparé des dieux. Or Arachné est deinos. Elle est monstrueuse, deinos, elle aussi, car elle est opposée aux dieux : elle a une puissance technique extra-ordinaire mais elle ne l’utilise que pour rendre le sacrifice – c’est-à-dire la séparation substantielle avec les dieux – impossible.
Elle ne donne pas ses victimes aux dieux, elle les incorpore par son métabolisme, en les transformant par la suite – en les désorganisant donc – en les extériorisant en tant qu’une « œuvre »-outil, le fil. C’est un circuit métabolique parfait, sans reste, immanence sans issue, sans aucune transcendance donc. Telle est la vengeance d’Arachné : dans son monde, le monde de la perfection primitive de la tekhné, Athéna – ni nul autre dieu – n’a plus de place (...)
Mais une nouvelle révoltée contre le pouvoir divin, une chienne humaine, une femme, Arachné, ramènera la tekhné à sa puissance métamorphique (...) Arachné apparaît comme le jumeau secret de Prométhée, comme son double obscur, inversé (...)" (Source)

« L’araignée, pourquoi l’araignée ? Parce que ma meilleure amie était ma mère, et qu’elle était aussi intelligente, patiente, propre et utile, raisonnable et indispensable qu’une araignée. Elle pouvait se défendre elle-même. » (Source)

Gilles Deleuze: "l'araignée croit, mais elle ne croit qu'aux vibrations de sa toile" (source)

Gilles Deleuze: "(...) Cas d’une cause émanative : l’araignée et la soie, mais comme disait le grand philosophe Hume, qu’est-ce qui me prouve que Dieu n’est pas une araignée ? C’est une question importante, si Dieu était une araignée... Parce que si Dieu était une araignée, à ce moment-là, le monde ne serait pas l’objet d’une cause efficiente mais l’objet d’une cause émanative. La soie émane de l’araignée. En effet, l’araignée reste en soi pour produire - reste en soi : S O I - l’araignée reste en elle-même pour produire, hein ? Elle reste en elle-même pour produire la soie, mais la soie, elle, elle reste pas dans l’araignée, elle forme la toile. Je dirai : l’araignée est cause émanative de la toile. La cause immanente, vous voyez, c’est que nous seulement que la cause reste en soi pour produire, mais l’effet reste dans la cause. Spinoza est le plus grand philosophe qui a développé l’idée qu’entre Dieu et le monde il y avait un rapport d’immanence, c’est-à-dire Dieu reste en soi pour produire le monde et le monde reste en Dieu. Plotin, philosophe dit « de l’émanation », dirait en simplifiant beaucoup que Dieu est cause émanative, c’est-à-dire que le monde émane de Dieu, ça veut dire que le monde ne reste pas dans la cause. Le Christianisme nous dit au contraire que Dieu est cause efficiente, c’est-à-dire que Dieu ne reste pas en soi pour produire le monde et que le monde ne reste pas en Dieu. C’est ce qu’on appellera un point de vue créationniste (...)" (Source)

« Des deux côtés, on repère les mêmes traditions, les mêmes croyances alors que les pratiques des rites agraires démontrent amplement qu’il y a en fait deux couches de croyances, l’une islamique, la plus répandue, qui est l’officielle, et l’autre, sous-jacente, propre aux adeptes des religions du terroir, et qui puise ses fondements dans une autre conception du monde, de Dieu et des puissances intermédiaires qui sont censées intercéder entre le maître de l’Univers et les collectivités humaines qui l’implorent » (Source)

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"
Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"
Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.
Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.
Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.

Anatolie (Gobekli Tepe), Pérou (Mochicas) - Selon Maria Reiche, la figure de l'araignée (Nazca) serait une projection anamorphique de la constellation d'Orion.

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"
http://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htm
http://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htm
http://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htmhttp://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htm

http://www.helulf.se/Rongorongo/Objects/A/At62t7.htm

 La ceinture d'Orion est située très près de l'équateur céleste, qui coupe la constellation en deux. La ceinture d'Orion est située très près de l'équateur céleste, qui coupe la constellation en deux.

La ceinture d'Orion est située très près de l'équateur céleste, qui coupe la constellation en deux.

Ama'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htmAma'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htmAma'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htm
Ama'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htmAma'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htmAma'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis.  http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htm

Ama'zigh. Rune Zieg (Zieg = vitoire en allemand), emblème repris par les Nazis. http://secretebase.free.fr/complots/edifices/leylines/leylines.htm

"Le nom de la constellation d’Orion était Sah en Egypte antique :
d'Orion dérivent Sahara ou Sah-Hor-Râ, « Orion-Horus-Soleil », Sah-Ka-Râ, la célèbre pyramide de Memphis, « Orion-Cœur-du-Soleil »." (Source). Sa-Ka-ra, Sigourat, sacré, sucre, secret. Sakara, sahara, sheila, Sarah, soleil. Sacar = tirer, extraire en espagnol. Chacal, chocolat.

Le baudrier d'Orion est aligné avec Sirius. "Durant la période prédynastique (Egypte), le lever héliaque de Sirius coïncidait avec le début de la crue du Nil (d'où les seins de la Déesse-mère qui déverse la pluie ndlr) observée à Thèbes vers le 20-25 juin, donc au solstice d'été dans l'hémisphère nord. La réapparition simultanée de l'étoile la plus brillante et de l'eau avait une signification hautement symbolique. C'est également la période la plus chaude de l'année, d'où le nom de canicule (dérivé de canicula) donné par les romains, et que nous utilisons pour définir une période de grande chaleur." (Wikipédia)

"Orion se trouve dans le ciel au centre d'une spirale de neuf étoiles remarquables que l'astronomie populaire appelait "Le grand G céleste. L'usage de cet ancien symbole du "G" est frappant dans tout l'art de la méso-Amérique, et représente notre voie lactée spiralante. Le "G" est prononcé "Hay" ou "Hay ya" qui est chanté dans toutes les cultures indigènes américaines." (Source)

"La constellation ORION a la particularité d'être visible depuis les deux hémisphères, est c'est certainement la raison de son importance dans le ciel (...) la figure semble marcher sur l'eau et traverser le fleuve de la constellation ÉRIDAN" (Source) Orion, Erion, lac Erié, Orient, Eri-Dan, M'Eri-Diana, Mari-yana, Marianne, Marie-Jeanne, Méri-ter, Méri-dien. Dan = le serpent.
Meri-Dan, Beri-Dan, veritan, vérité. Dan-Beri, Dan-Beli, Dam-ballah wedo (Haïti). Wedo, mouvement, vision. Vision du grand serpent céleste. Meri, Meli, miel. Mbala, vrai. Humbaba (humabala ?), serpent-dragon gardien de la forêt de cèdres. Hombre. Ombre.

A l'ère patriarcale, la superbe Déesse-mère Araignée-Grenouille-Tortue (Marie-Anne, Marie-Jeanne Gabrielle), tisseuse et soigneuse, a été remplacée par...Un gros niais violent avec un gourdin à la main...

A l'ère patriarcale, la superbe Déesse-mère Araignée-Grenouille-Tortue (Marie-Anne, Marie-Jeanne Gabrielle), tisseuse et soigneuse, a été remplacée par...Un gros niais violent avec un gourdin à la main...

Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)
Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)
Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)

Lors de la patriarcalisation de la Méso-Amérique, les trois Maries sont remplacées par trois types vulgaires (celui de droite est un barbu) qui écrasent-exploitent la Déesse-mère (la Tortue tire la langue)

Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.
Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.

Les trois pierres du foyer de la maison Maya (étoiles Rigel, Alnitak y Saiph) - "Estas piedras se encuentran representadas en las cocinas mayas aún hoy, en donde el fuego en el que cocinan recrea esta imagen celestial." Le mot breton Bilig (pour faire les crêpes) dérive du mot Birig, Virgo, Vierge, feu. Trois pierres, tres piedras, trépied.

Vir-go (Vierge, Verge), Vir-gule, V = B => Bara-ka (en arabe) & Beru-k (éclair en hébreux) et "en vrac", ont la même étymologie. Mayas: "Ak Ek" = Orion (Ek = étoile). Ak, aiguille (pour filer), aquila (bec), agua (filer comme l'eau). Ka = Ak = Ankh (croix de vie égyptienne) = Anqi (Enki sumérien) = Yuan Qi. Bara-ka, ka-bara, ak-bar.

Em'bryon, Om'biri-cana, Am'éri-caine, M'iricana, Miriana, Myriam, Ariane, Marie-Anne,
Marie-Jeanne, Mari Yuan Qi. (m)Biri-cana, Biri-anca, Anca-birith, Anka-but, Anka-bitch.
Firi-ankh, Franck, France.

Ere patriarcale: "The Popol Vuh, proven to be the true Maya creation myth, since the Preclassic, (San Bartolo Murals), and Classic, (Quiriguá's Stela C), that was preserved by the Postclassic K'iche' Maya, in the Guatemala Highlands. In this book, Orion was seen as the First Father (la première mère NDLR), who was known as Hun Hunahpú, The Maize god, the father of the Hero Twins, Hunahpú and Xbalanqué, that were fundamental in their Mythology.
(...) the Maya used three stars in the constellation Orion: The great blue giant, Rigel, Kappa Orionis, the star Saiph and the belt star, Alnitak. These three stars form an equilateral triangle called, Oxib X'kub' or “The Three Stones of the Hearth (FOYER)”. They represent the Maya hearth, made of three stones placed in a triangular pattern. The hearth was and is the very foundation of the Maya home. Directly in the center of the Three Stones of the Hearth, you will find the Orion nebula, M42. It acts as the flame called, “K’ak”. Toward dawn on the Creation night of Aug 13, the constellation Orion Classic Jade plate showing the Maize god, reborn from the Turtle of Creation, Petén. moves toward the zenith. The K'iche' people still refer to a triad of three bright stars in Orion as "the hearth stones", and the hazy nebula below Orion's belt is called "the smoke from the hearth"."http://www.authenticmaya.com/maya_astronomy.htm

"The Maya of Mesoamerica envision the lower portion of Orion, his belt and feet (the stars Saiph and Rigel), as being the hearthstones of creation, similar to the triangular three-stone hearth that is at the center of all traditional Maya homes. The Orion nebula, lying at the center of the triangle, is interpreted by the Maya as the cosmic fire of creation surrounded by smoke. "

http://www.nasa.gov/mission_pages/WISE/multimedia/pia16684.html

Gui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utraGui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utraGui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utra
Gui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utraGui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utraGui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utra

Gui-tou, Chi-ton (tunique), Gi-tane, aGi-té, S(h)ou-tane, Sa-tan, Shi-Tune, S'Tone, Stein, pierre des druides (brides, femmes), gode-michet (goat, bouc, boulouc, buruk, birik, virgo, vierge). Tuna = fruit du catus. Acei-tuna, olive. a'Shi-tuna. Shey-tan, Sa-tan. Tan, Dan, serpent. Le lièvre et la tortue. / Shamash-Utu (Mésopotamie), kamas-utra

http://www.bmaf.org/articles/why_three_important__wirthttp://www.bmaf.org/articles/why_three_important__wirthttp://www.bmaf.org/articles/why_three_important__wirt

http://www.bmaf.org/articles/why_three_important__wirt

Sahu (Egypte) / Sohu (Hopis) / Sugu (Mosos) / Sugar (Basques) / Saül / Soul / Salomon / Sala'mazon, maison du soleil / Sagaie (azagaya en espagnol) / Gaïa (Sha-gaya-ra, sagara, Terre sacrée, Zigourat)

"Les Hopis ont une légende sur le kachina « Etoile Bleue » appelée Sakwa Sohu."

« [Les Hopis] considéraient que vivre dans un tel endroit désolé les protégeaient des étrangers qui jamais n’auraient pu imaginer y trouver quoi que ce soit d’intéressant à prendre. » (Source)

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

Cette araignée est strictement équivalente à la grenouille (Frog, Firig, fire, feu, autre symbole de la Déesse, fertilité, très présent dans la mythologie associée aux sourcières) et à la tortue des Mayas (qui porte le monde, comme dans le proto-hindouïsme). Chez les Mayas la constellation d’Orion est précisément représentée par une tortue: Ak Ek, "Etoile de la Tortue". Tortue qui n'est autre qu'une grenouille à carapace. Grenouille qui n'est autre que la "fleur de lys", la fleur d'Eleis, d'Elysée, d'Eleusine (kyrie eleison), de la royauté française à l'origine matri-filiative. "La caparazón de la Tortuga es un símbolo de La Tierra, como la espalda del cocodrilo al pié del árbol del Mundo". (Source) Objectif Terre. G-reno-ille, Rana, rainette. Reine du ciel. Rain (pluie versée par ses seins nourriciers généreux). Même étymologie.

"Chez les Hittites Orion s’appelait Aqhat" (Source). Hécate.

"Dans le récit originel iroquois, la terre ferme a été créée sur la carapace d'une tortue au milieu d'un océan sans fin." (Wikipédia) Carapace de tortue et divination chinoise: ici.

​En chinois: la tortue (龟 guī) est souvent associée au membre masculin, en tant qu’animal mythique mais aussi pour sa ressemblance : « la tête de tortue » (龟头 guī tóu) signifie le gland du pénis.
www.centre-imhotep.com/wp-content/uploads/Anaïs-Languebien-Sexualité-entre-Tao-et-Chaos-Eros-et-Thanatos.pdf
Chiton = tunique en grec (gui-toun)

Ak Ek...Ankh....En arabe araignée se dit anka'but (العنكبوت), Akka'biysh en hébreux, et hämä-häkki en finnois. Au Mexique, en langue nahuatl, on appelle la veuve noire la capulina. C'est l'araignée la plus dangereuse du monde, et elle peut sauter sur vous. Et il y en a partout dans la ville de Guadalajara, où j'ai vécu 4 ans, à une vingtaine de kilomètres du très grand lac de Chapala, région où l'on mange les chapulines (sauterelles grillées). Cha-pala, cha-pulin, ca-pulina, Anca'pu(t)lina. Ca-pucines, ca-puccino, pucelle. Pucha = la vulve. Pachamama. En Basque la Déesse-mère c'est An'boto'ko Mari. (Ank'boto...) En anglais, butt signifie les fesses. Puti, pute, poder, pouvoir. Bitch. Witch, sorcière. La reine de la sexualité sacrée. Le but, l'objectif.

Anka’but, croix d’Ankh (croix de Vie égyptienne), Akitil. Akitil est le festival de la sexualité sacrée des sumériens, "le pouvoir de faire vive le monde encore". L'Akitil ? Ce festival s'appelle chez les Basques l'Akelarre, Ake(te)lare. Tela, toile d’araignée, (mé)tissage sexuel, la Métisse, Médisse, Méduse (la Gorgone, déesse-mère de la Grèce pré-patriarcale), le bouc de Mendes (rituel sexuel) égyptien, c'est le bouc de la Méduse. Des animaux (agneaux etc.) était sacrifiés et dégustés pendant la fête de l'Akitil sumérien. Ake signifie bouc en basque et dans la bible des samaritains un bouc ("dieu") copule avec une Déesse. La sexualité relève profondément du sacré. Il n'y a rien de plus sacré.

L'Akitil est strictement équivalent au festival de l'Aïd al Kebir, un rituel pré-mahométan. Kebir, Kabyle (R = L). Ke-bir, ku-pala, Ki-ppour, Co-puler, Cha-pelle. Jeanne, Yvan, Yuan, Yom. Déesse slave et fête d'Yvan Kupala, fête proto-juive du Yom Kippour, de Jeanne la (Ki)-Pu(r)celle D'orléans (Orléans, Oré-Ligna, lignage d'origine, matri-filiation), du Yuan Qi taoïste (énergie sexuelle ancestrale au coeur de la médecine chinoise taoïste), de Ko Kopelli des indiens Hopis, de Xo Chipilli des proto-Aztèques. Aïeux, Ayid, Aïd. Akitil, Yuan-Qi-Til.

La Déesse-mère est créatrice de manière immanente, parthénogénétique, elle enfante par elle-même, sa puissance sexuelle-créatrice est ainsi phénoménale. Elle n’a besoin d’aucun Dieu masculin au dessus d’elle a lui donner des ordres. Elle est Libre. "Je suis Marianne". Le mot Vierge, étymologiquement, signifie feu sexuel. Vir-go, Biri-ko, Beru-k (éclair en hébreux), Baraka en arabe, briquet...Et aussi Burka. Bara-Ka, qui porte (bara) le Ka, le Qi, le Shi, l'énergie sexuelle fondamentale.

La Déesse-mère, la Vierge Marie des païens, généreuse et remplie d'amour, apporte le feu sacré solaire aux êtres Humains. Dans une barque (bara-ka), une arche, un arc-en-ciel, pont entre le ciel et la terre (ser-pont, serpent des aborigènes d'Australie). Zeus (des patriarches, en guerre contre les Femmes Amazones, Sal'Amazone, Mazon = poitrine et Sala = Sheila, sarah, Soleil; le temple de Salamazone, de Salamon, Shalom, Salam) a volé ce feu, l'a confisqué. Prométhée (méthé, médée, Méduse, pro, boro, qui porte la déesse Méduse) tente de le récupèrer. Archi-Mède, Andro-Mède, médecine, etc.

Cette Déesse-mère païenne (paga-nisme, palaga-nisme, baraka-nisme, Virgo-nisme, Vierge-nisme) a deux facettes, l'une rayonnante (LA Soleil) l'autre sombre, la Vierge noire, Notre-Dame de sous-Terre. Virgo paritura. Ces deux facettes sont aussi indissociables que le Yin et le Yang. "Il n'y a pas de lumière sans ombre" (Aragon). Une troisième facette émerge à l'interface des deux autres: la Femme dans le monde présent, émanation de la Grande-Déesse.

Une Femme est toujours certaine que l’enfant qui naît est bien le sien. Pas l’Homme (qui ne possède pas d’utérus). Pour assurer la filiation patriarcale imposer à la Femme la virginité pré-maritale et l’exclusivité sexuelle après le mariage est obligatoire. Le patriarcat est intrinsèquement totalitaire, aliénant. Mais même sous la menace de la lapidation, les Femmes Libres refusent d'obéir. Une religiosité fondée sur le culte de la Déesse-mère est à l'inverse intrisèquement pacifique. La société fonctionne alors de manière matri-filiative. C'est le cas chez les Mosos du Tibet historique.

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

Lydia Guirous et le serpent des Yézidies (Irak)

Dans le mythe Pélasge de la création, une Femme danse dans l'eau (eau qu'elle a elle-même généré, par ses larmes), une danse de l'ombilic (belly dance). Une ondulation-serpent apparaît alors à la surface de l'eau. Le serpent-désir s'enroule autour de la Femme et alors des ailes poussent. Elle s'identifie alors à la grande Déesse-mère.

La serpent à plume (Quetzal-Coatl, Feng Huang, etc.) s'envole (ascension de la Vierge KukuMatz) de la rivière Guedzal Quibira (rivière d'Auray Guedel'Quiberon en Bretagne, Guedel est l'ancien nom de Belle-île, rivière Guadal'Quivir en Andalousie, rivière Guaza'cualcos, = cubala-cos, qibara-cos en pays Olmèque, Mexique. G'oidza'l = oiseau, g'azoui'ller; ki-bira = bira-ki = Vir-go = la Vierge de feu).

Comme sur le superbe drapeau (Olmèque) du Mexique, l'oiseau prend alors le serpent dans son bec (ouro-boros grec, yoga nidra-sa(l)na indien, sa'una solmu scandinave), les plumes-feuilles de l'arbre rencontrent les serpent-racines (YggDraSil de la mythologie nordique, arbre Celte, Olivier de Crête au tronc noueux, etc.), et alors la serpent à plumes, ainsi replié sur elle-même (position foetale) se transforme en oeuf-omphalos. L'oeuf est sur une vague (idée de transformation créatrice, de gestation). L'oeuf roule, déferle.

Le serpent s'enroule autour de l'oeuf, il est son protecteur, le dragon-gardien de la création.
Puis il sert fort au bon moment ( le "poussez !" de l'accouchement) et alors l'oeuf libère son contenu: la totalité des créatures vivantes de la Terre.

La création est ainsi IMMANENTE ( = émanence = émergence), la Femme, qui identifie à la Déesse-mère, s'auto-excite (ouro-boros), engendre par elle-même. Nul dieu jaloux ne lui donne d'ordres, ni Dieu-le-père, ni Allah, ni Yahvé. Joseph n'y est pour rien dans l'enfantement de Jésus, pas plus que le Dieu masculin des phallocrates, des patriarches. La Vierge solaire (Virgo, Birigo, Firig, Fire), la grande allumeuse, enfante par elle-même, de manière parthénogénétique (parthénon, para-tena, para-dana, dan = le serpent, par-don, par-turition, para-de nuptiale, para-dis).

Ce mythe de la création des pélasges est infiniment plus beau et puissant que le mythe des coincés du cul abrahamiques de la Bible (Génèse) qui séparent le corps et l'esprit (dualisme) pour tenter de faire triompher l'esprit masculin (monothéïsme) sur le corps-matière féminin (matière, madera, madre, mater mother, mutter). Zeus patriarcal enfante par le crâne (fantasme spirituel de certains hommes qui souffrent de ne pas possèder d'utérus) la soubrette Athena, celle qui fera décapiter la déesse-mère, la Gorgone Méduse. Prométhée, un Titan (matri-filiatif) récupère le feu de la création virginale que Zeus a volé et confisqué aux êtres humains. Prométhée transmet généreusement ce feu aux êtres Humains, tout comme le faisait la Déesse-mère massacrée.

Les Pelasges constituent le plus ancien peuple connu de la Grèce. Il sont à l'origine du mot paganisme (palgani-sme). Appartient à cette famille les mots pélican et pélagique.

Je suis vraiment honoré que Lydia Guirous ait partagé sur Twitter un message que je lui ai adressé. Et j'aurais de toute manière publié le présent billet même si elle ne l'avait pas fait. Cela fait 5 ans que j'étudie les pensées religieuses d'avant Abraham. Et avec Lydia Guirous, j'ai l'impression de voir une incarnation de la Déesse-mère qui se bat pour que l'Humanité redevienne Humaine, débarrassée des frustrations sexuelles abrahamiques qui sont la source de toutes les violences.

Olivier Daniélo

NB :

  • A Sumer, Marduk, un gros taré patriarcal, tue la Déesse-mère Tiamat ! (Photo 1. Tiamat, prend la forme d'une ondulation-dragon-serpent de mer, et d'un serpent à plumes)
  • Gilgamesh tue le dragon Humbaba de la forêt de Cèdres du Liban
  • Le chat de Rê tue le serpent Apophis (Physi, phúsis, "nature", physique). Ab'Apis, Abeille. (Photo 4)
  • Apollon tue le Python de la Pythie de Delphes, la Pythonisse (Piton, Bite, Thonisse, Tunisie) (Photo 2)
  • En Anatolie Tahrunta tue le dragon Illuyanka (yu'anka'but) (Photo 6)
  • Saint-Michel tue le dragon du Mont-Saint-Michel (Photo 5)
  • Saint-Jacques" tue le serpent du Belarado (Photo 3)
  • Les patriarches Mahométans Ommeyades décapitent la Reine Kahena
  • A Locronan (Bretagne, Loc'Horn, Corne Lucky, gode-michet), "saint Ronan" tue la fille de la Keben
  • Zeus, par l'intermédaire d'Athena qu'il dit avoir enfanté par le cerveau (fantasme phallocratique), Athena envoie Persée, tue la Déesse-mère Méduse (Mentu, Mantel, Métissage, Mendeluse, Mélusine, Lucine, la lumineuse, halluciner), l'Hydre. Athena tue également la Déesse-mère Arachné.
  • Indra tue le dragon Vritra
  • Les abrutis de Daesh ont tué les Hommes et Femmes Libres du Bataclan.
Méduse, Médeci-ne, Médicis, Métuse, Mex, Messie, Métissage, Tissage, Kuku-Matz mésoaméricaine = Yuku-Méduse. Kuku-Matz, Matz-kuku, Mexico, Moscou, Mosquée, lac (mé)Texcoco, Texas. Yuku Matz (joie + miche), Yoko'hama(tz), Machu Pitchu. Miches de la pitchounette. Matzon (poitrine), (sal)Amazone, Maison. Michèle, (M)'ixchel (Déesse Maya), Yseult

Méduse, Médeci-ne, Médicis, Métuse, Mex, Messie, Métissage, Tissage, Kuku-Matz mésoaméricaine = Yuku-Méduse. Kuku-Matz, Matz-kuku, Mexico, Moscou, Mosquée, lac (mé)Texcoco, Texas. Yuku Matz (joie + miche), Yoko'hama(tz), Machu Pitchu. Miches de la pitchounette. Matzon (poitrine), (sal)Amazone, Maison. Michèle, (M)'ixchel (Déesse Maya), Yseult

"Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO"."Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO"."Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO".
"Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO"."Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO"."Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO".

"Celui qui connait l'origine des choses anciennes, on dit qu'il tient le fil du TAO".

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

La hiérogamie à Sumer - "L’énergie sexuelle était source de développement et d’inspiration"

« Si tu me demandes d'autres explications, je te dirai que, en réalité, le sexe est saint et qu'il est le centre d'où jaillissent la vie et toute créativité ; de même qu'il est à l'origine de toute destruction quand le problème de son fonctionnement n'est pas résolu. »

Page 21:

"À l’époque de Sumer, la sexualité sacrée était considérée comme une voie de contact avec les dieux et, grâce à un dessein, celle-ci pouvait être projetée pour le développement et le bien- être d’autrui et du peuple.

La sexualité sacrée, en particulier la cérémonie de la hiérogamie, permettait de compter avec un flux important d’énergie inspirée qui produisait des expériences significatives et non habituelles de transformation associées à la joie, à l’amour, à l’unité et aux forces créatrices. Il est certain qu’ici se trouvent les racines de procédés énergétiques d’autres cultures et époques postérieures, dans lesquelles cet énorme potentiel d’énergie inspirée a pu être dirigé par un dessein de projection ou d’introjection au cours d’un travail d’ascèse.

Aujourd’hui, dans un monde désacralisé et à la sexualité banalisée, en carence de signifiant et l’associant fréquemment à une expérience de contradiction et/ou de souffrance, retrouver la mémoire d’un paysage social et de modèles dans lesquels l’énergie sexuelle était source de développement et d’inspiration pourrait être d’un grand intérêt.

Tant dans la mémoire individuelle que collective gisent ces modèles de dieux et de déesses dont l’union sacrée réveillait les forces vitales qui impulsent la croissance, le développement et la joie de vivre. Ce petit apport veut être un signal pour se souvenir et réveiller cette mémoire profonde dans laquelle l’union sexuelle nous a permis de prendre contact avec le sacré et de revivre l’union originelle entre les dieux et les déesses ; et que cette union puisse se convertir en une source d’inspiration, de joie et d’amour pour notre « quoi faire dans le monde », et en une source énergétique capable de nous impulser dans notre recherche et désir des espaces profonds et sacrés. « Celui qui connaît ses modèles profonds est sage ; plus sage encore est celui qui peut les mettre au service des meilleures causes. » 32
http://www.parclabelleidee.fr/docs/productions/hierogamiesumerv1.pdf

Zigourat de Mari (Syrie). De Mari-Anne. An = le ciel en sumérien. Une année, espace-temps Terre-Ciel. Ciel horloge-calendrier.
Zigourat de Mari (Syrie). De Mari-Anne. An = le ciel en sumérien. Une année, espace-temps Terre-Ciel. Ciel horloge-calendrier.

Zigourat de Mari (Syrie). De Mari-Anne. An = le ciel en sumérien. Une année, espace-temps Terre-Ciel. Ciel horloge-calendrier.

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"
Syco'more, 'marie, 'norat, Noat, Neith, Noé, Noël, Noir. Zigou'rat, Sieg'arat, Sieg"Allat, cigarette. Zigoune-tte. Ziko, Zygote (cellule-oeuf), Zak, Ak. Sugu, Sohu, Soul. Gouart, goulat, kulat, Cali-pushi'au (pucelle, peuchère, ashera), calypso, lilith, apsara. Gourat, Charites.

Syco'more, 'marie, 'norat, Noat, Neith, Noé, Noël, Noir. Zigou'rat, Sieg'arat, Sieg"Allat, cigarette. Zigoune-tte. Ziko, Zygote (cellule-oeuf), Zak, Ak. Sugu, Sohu, Soul. Gouart, goulat, kulat, Cali-pushi'au (pucelle, peuchère, ashera), calypso, lilith, apsara. Gourat, Charites.

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

Anka'but = araignée en arabe, Akka'biysh en hébreux. Anbotoko Mari (Basque). Avant l’Islam, les gardiennes de la Kaaba étaient des prêtresses appelées "Bathi'Sheba", "filles de l’Ancienne Sage Femme" (Source). Beth'sabée signifie, ‘‘prêtresse de la maison de Saba ». Bathi-sheba, Bitch, Pute. Hymne au temple sumérien: Om'bin(t) seva amar sutya. I(t)sabelle. Bathi, Vati, Béthyle (pierre noire), Batard, Bethléem, Efrata (Eu-barata). Bath, bain, bite, bed. Bathsheva, Bitch'Eva, hawa, eau, évier, shower (douche), show. Hawa-tor, Hator, water. Aqua'bitche'water. Chava. Biche. a'gorbatchev. Angkor vat. cheva, cawa, cow, vache.

Le mot Hajj (pèlerinage islamique à La Mecque) est dérivé de «Hack» qui veut dire friction en langue Arabe car il y avait un rituel païen dans lequel les femmes frictionnaient leur partie génitale sur la pierre noire espérant ainsi augmenter leur fertilité. Allumer le feu. Impulsion.

Ak Ek ("étoile tortue") = Orion chez les Mayas. "Chez les Hittites Orion s’appelait Aqhat". Triade Hécate, Séléné (Sirène) et Artemis (barate'mis). (Source). Hécate(l) = Hathor = Catol = Clotho = Allat = Kali. catal uyuk. Hatun Rumiyoc = la grande pierre (Cuzco). Catulun, catalogne, Cathare.

En chinois Tête de tortue = gui-tou = gland du pénis. Gui-toun, chi-ton, tuni-que (s'tone, s'tein, tan, dan = ser'pent). Shey-tan, sa-tan. agui'tou. aigu-ille, acu-ité. Aqu-ila (bec), aqua (filer comme l'eau). Aki'til. Akitil-ante, Atl-antes. Akatl. Ankule signifie en grec ancien sagaie (atlatl en langue nahuatl), Ankle (cheville en anglais), pierre angulaire. Sa'guitou, sagittaire, flèche. Sage. Sancti-fier. Shak-ti (Inde). Chak (Mayas). Atl-ak, Tlaloc.

Objectif Terre, message in a (solar) bottle - #JeSuisMarianne. Une très belle M'Ari-Anne, Orione. "S'il est une métaphore de l'immanence, c'est bien l'araignée filant sa toile." - "Elle a bâtit des ponts entre nous et le ciel (...) Les étoiles entre elles ne parlent que de toi" - "Le Cantique à Sainte-Marie qu'on ne chante qu'ici" - "Oh Marie, si tu savais"

La tradition ancienne du temazcal a été assez largement répandue chez les Aztèques, les Mayas et les Zapotèques. Ils considéraient le temazcal comme un traitement « médical » pouvant soulager, selon les herbes utilisées, des maladies de la peau et des problèmes respiratoires. Certaines pratiques s'appliquaient plus spécifiquement au suivi de la grossesse, à l'accouchement et aux relevailles. Après l'arrivée des Espagnols, les conquérants, outrés par l'idée de ce bain rituel qui rassemblait hommes et femmes nus dans un endroit clos, ont tenté sans succès de limiter le temazcal avant de l'interdire complètement.

http://www.planetmonde.com/blog/le-temazcal-un-traitement-pour-lame-et-le-corps

Archives

Articles récents