Communiqué 26-01-2017

 Ce début d'année est riche en actualités dans le secteur des énergies renouvelables. 
Tout d'abordl'association d'experts gaWatt, regroupant énergéticiens et chercheursdresse le portrait d'une France énergétique sans gaz, ni pétrole, ni nucléaire. Ubut qui semble atteignable d'ici à 2050. L'hexagone pourrait ainsi obtenir une complète autonomie énergétique grâce aux énergies renouvelables.

Ensuite, le 25 janvier 2017, les sénateurs ont approuvé un projet de loi incitant les particuliers comme les professionnels à ne plus vendre à EDF et Enercoop l'électricité qu'ils produisent, les incitant ainsi à être moins dépendants des fournisseurs d'électricité.

Comme vous le voyez donc, les choses bougent en matière de transition énergétique en France. Et nous avons de plus en plus besoin de visibilité sur les énergies renouvelables pouvant être développées en France. Ce qui m'amène à vous présenter une start-up ultra-innovante, qui s'inscrit totalement dans ces diverses actualités HydroDynamic Technologie.

Créée en 2016, cette start-up française d'ingénierie est spécialisée dans les nouvelles technologies d'étude avancées et de production d'énergie électrique de basse chute.

A l'origine, son CEO Olivier FEIXainsi que Gérard CHASSARD (à l'origine de plus de 40 grands barrages dans le monde pour un grand opérateur de l'énergie) et Gilbert PERRIER (exploitant de centrales, spécialiste des génératrices hydroélectriques), ont travaillé ensemble pour la reprise et le rééquipement de sites de productions hydroélectriques en Roumanie et Bulgarie, avant leur entrée dans l'Union Européenne.

Dès 2012, ils ont mesuré les performances et le rendement des quelques dizaines de vis de production hydroélectriques (fondées sur le principe des vis d'Archimède) installées depuis l'époque soviétique, principalement dans les pays de l'est. De leurs études conjointes, ils ont pu déduire des courbes d'optimum de rendements (croisement entre des paramètres liés, d'une part à la rivière comme la hauteur de chute et le débit, et d'autre part aux vis comme la longueur, la largeur et le nombre de spires) selon les cours d'eau, dans lesquels ces systèmes par vis étaient installés. En complément, ils ont travaillé sur la manière dont ces systèmes pouvaient être installés afin de rétablir la pleine continuité écologique des cours d'eau (passage libre des poissons et des sédiments sans retenue d'eau).

Pour mieux comprendre le système vous pouvez visualiser cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=cVDk2lntwfQ

HydroDynamic Technologie a également mis au point la plus grande imprimante 3D d'Europe, lui permettant ainsi d'imprimer en matériaux composites les vis d'Archimède qui seront installées au fond des cours d'eau. Mais ce n'est pas tout, les 10 ingénieurs de la start-up ont également mis au point des drones aquatiques permettant aux équipes de cartographier les sites à équiper.

L'énergie hydraulique, première énergie mécanique utilisé par l'humanité depuis les premiers moulins à eau installés en Mésopotamie, avec une dimension écologique supplémentaire, redevient donc une source d'énergie stable et massive pour les territoires.

Aujourd'hui, avec près de 16% de l'électricité mondiale produite, l'hydroélectricité représente la troisième source de production électrique mondiale (derrière le charbon et le gaz). En 2015, l'énergie hydraulique française représentait 11% de la production totale d'électricité et presque 2 tiers de l'énergie électrique renouvelable française.

 

-          Transition Énergétique

-          L'hydroélectricité comme solution d'énergie renouvelable

-          L'Impression 3D et le drone aquatique au service de l'environnement