Objectif Terre  | Au Nom de la Déesse-Mère

Objectif Terre | Au Nom de la Déesse-Mère

Le blog-notes d'Olivier Daniélo | La crise écologique est une crise de filiation | 2007-2017: 3.811.774 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

La région PACA 100% ou 40% Renouvelable en 2030 ?

Publié par Olivier D sur 5 Mars 2017, 17:52pm

La région PACA 100% renouvable dès 2030, c'est possible ? OUI a affirmé sans ambiguïté Thierry Lepercq lorsque que je l'ai interviewé mi-janvier 2017. Voici à ce sujet mon article (3 pages) publié par PV Magazine dans son édition internationale imprimée (numéro de février 2017, tiré à 34.201 exemplaires):

La région PACA 100% ou 40% Renouvelable en 2030 ?

Le groupe ENGIE (ex GDF-Suez) a réalisé l'étude PACA 100 ("deep-modeling") montrant que la région PACA peut passer à 100% d'énergie renouvelable (80% de solaire PV au sol + 5% d'éolien + 15% d'hydraulique) dès 2030. 

Mais voici ce qu'on peut lire dans la presse locale le 27 février 2017:

" L’énergie éolienne et photovoltaïque sont toutes deux caractérisées par une production périodique d’électricité. Seulement, pour atteindre les 40% d’énergie renouvelable en 2030, il faut trouver un moyen de stocker cette énergie." (Source: Made In Marseille)

J'ai interviewé Thierry Lecpecq (Vice-président d'ENGIE) mi-janvier, il a affirmé sans ambiguïté que le 100% EnR est possible dès 2030, et cela coûtera 20% moins cher.

Dans l'étude PACA 100 l'objectif est 25 GW de solaire PV en 2030. Or voici ce qu'on peut lire dans l'article de Made In Marseille: "Actuellement, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la puissance installée du parc solaire est de 664 MW, ce qui fait de la région la première en termes de production d’énergie solaire en France. Une puissance qui devrait être multipliée par cinq à l’horizon 2030." (664 MW x 5= 3,3 GW). 25 / 3,3 = facteur 7,5 !
 
1 - Comment expliquer le décalage entre l'horizon PACA 100 (100% en 2030) et les 40% annoncés ici ?

2 - Les outils de flexibilité déjà en place dès à présent permettent de passer sans aucun problème à 40% de solaro-éolien en France (dont PACA), pas besoin du power-to-gas pour atteindre cet objectif.

3 - Le stockage batterie intra-day ultra-efficient et bon marché (+ les STEP) permet d'envisager d'atteindre 90% de solaro-éolien.  Pour les 10% restants les lacs de barrage (à ne pas confondre avec les STEP) et les centrales thermiques classiques (y compris à base de biogaz) conviennent très bien pour le back-up. Et on a le temps de voir venir !  "Le potentiel de développement du biogaz en France est très important : 56 TWh mobilisables en 2030" (Source et source

4 - Le pataquès médiatique autour de l'hydrogène et du power-to-gas ne repose pas sur une base rationelle s'inscrivant dans une perpective d'efficience. Le Power-to-gas est une approche très inefficiente (gaspillage énergétique très lourd) et pas du tout économique quand elle se limite à absorber les "surplus" de production éolienne et solaire.

5 - La vraie disruption, ce sont les batteries stationnaires et les batteries embarquées (V2G-G2V) + stockage dans l'eau chaude. 

6 - L'approche power-to-heat est bien plus pertinente que celle du power-to-gas si l'objectif est uniquement de capturer les surplus de production solaro-éolienne.

Olivier Daniélo

NB1 - Isabelle Kocher, 2 mars 2017:

"C'est quoi l'énergie de demain ? C'est un monde décarboné, avec la production d'énergies renouvelables. Ce sont des réseaux de gaz, parce qu'il faut de la stabilité dans le système. Le gaz est le meilleur ami du renouvelable. Le soleil, le vent, c'est intermittent, il faut donc de la continuité."
Source: FranceTVinfo

Désolé mais le rôle du gaz dans un écosystème EnR optimisé sera marginal (moins de 10% de la production annuelle). Les batteries + modulation numérique seront le pilier de l'écosystème EnR,  le gaz ne sera qu'un appoint de secours.

Isabelle Kocher, 2 mars 2017: « Un groupe comme Engie ne se transforme pas facilement » (Le Monde) - Effectivement, c'est bien l'impression que j'ai eu.


Isabelle Kocher, 2 mars 2017: "Le développement des énergies renouvelables, ce n’est pas une œuvre caritative. C’est rentable!" (BFM)

Je n'aime pas du tout cette phrase froidement mercantile. Be ECO-logical and SOCIO-logical, not only logical.

NB2 - Le présent blog est 100% bénévole, il ne bénéficie d'aucun sponsor et refuse la pollution publicitaire.

CHASSEZ UN SCÉNARIO 100% RENOUVELABLES, IL REVIENT AU GALOP !
(...) Pourtant, la présentation de l'étude sur le mix 100% renouvelable a disparu du programme du colloque à la mi-mars, ce dont le réseau TEPOS a témoigné dans un message du 17 mars. Plusieurs blogueurs et journalistes (Olivier Daniélo sur Objectif Terre, Olivier Descamps dans la Gazette des Communes, etc) ont alors fait écho à la nouvelle, qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Le 4 avril, le Monde enfonçait définitivement le clou de la médiatisation de cette « disparition » sous la plume de Pierre Le Hir, avec un article intitulé « Le scénario escamoté d’une France 100 % énergies renouvelables » (...)

Chassez un scénario 100% renouvelables, il revient au galop ! / Actualités / TEPOS en France

"Celui qui a le truc pour nous étonner"

"I'm a poor lonesome cowboy"

"I'm a poor lonesome cowboy"

Archives

Articles récents