Objectif Terre  | Au Nom de la Déesse-Mère

Objectif Terre | Au Nom de la Déesse-Mère

La crise écologique est une crise de filiation. "Mais nous n'avons pas de Père. Vari (Marie) toute seule nous a mis au monde" (Chant de la création, île Mangaïa) | "Le mariage détruit les familles. Qui partage le même bol ne partage pas le même lit" (dicton des Mosos du Tibet)" | 2007-2017: 3.811.774 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

++++ ça y est: la quadrature du cercle du 100% Renouvelable est résolue en France :-) Ammoniac hydroélectrique made in France (#EUREKA)

Publié par Olivier D sur 22 Mai 2017, 06:31am

Résumé:

1 - Différentes études montrent que l'on peut avoir environ 60% de solaro-éolien avec une capacité de stockage batterie d'une journée et en acceptant un taux de perte nul. 80% avec 15%. 90% avec 20%. 96% avec 25%.

2 - Que faire pour les 4% (15 jours) qui manquent ? En France l'hydroélectricité pèse 12-15%. Avec le Power-Ammonia-Power (rendement de 35%, Dana et al) il est possible d'utiliser cette hydroélectricité, il reste alors (12-15%) x 35% = 4-5%. Assez pour combler les 4% qui manquent. Le 100% EnR made in France est donc possible en France. 

3 - L'hydroélectricité étant en bonne partie modulable (4 GW d'éclusées, 10 GW lacs de barrage et 5 GW de STEP, total de 19 GW), on peut utiliser cette modularité pour récupérer une partie des 25% de surplus solaro-éoliens (on peut aussi ajouter ici le pilotage intelligent de la charge des batteries des voitures électriques 20 kW x 3 millions de robotaxis = 60 GW). Au final le taux de perte solaro-éolien qui était de 25% passe probablement en dessous de 10%. Ce n'est pas utile au fonctionnement du système, c'est du bonus. Lors des heures de surplus solaro-éolien il suffit de baisser la production hydroélectrique (éclusées), de fermer les turbines des lacs de barrage et de mettre en marche les pompes des STEP. A noter qu'il est possible d'augmenter la puissance des STEP déjà en place sans augmenter les volumes d'eau, sans inonder de vallées. Il est aussi possible d'intégrer le marélien (Hydrocoop) à ce système. Recourir aux produits de la photosynthèse n'est en revanche pas souhaitable.

-  Selon BNEF, les batteries Lithium coûteront 60€/kWh dès 2030 (130€/kWh aujourd'hui lors d'achat de gros volumes selon Benchmark Mineral Intelligence). 
- Electrolyseurs: 450€/kW (selon une entreprise norvégienne, NEL) 


Les 600 TWh suffiront pour répondre à la totalité de la demande électrique ainsi qu'à celle de la totalité du parc automobile converti au 100% électrique à batterie.

Article initial:

Il est possible de répondre à 96% de la demande électrique française avec le solaro-éolien + stockage batterie intraday quand on accepte de perdre environ 25% de la production *.  Pour les (très pénibles) 4% restants (15 jours), et si on faisait appel à l'hydroélectricité bon marché ?

12-15% de l'électricité française vient de l'hydraulique (centrales au fil de l'eau, éclusées et lacs de barrage). En l'utilisant pour le Power-Ammonia-Power (rendement de 35%), il restera l'équivalent de 4-5%. Soit assez pour combler le mix 96% solaro-éolien.

EN BONUS: les 25% de solaro-éolien en excès pourront alors être absorbés par les électrolyseurs compte-tenu du fait qu'il est possible de recourir à la technique des éclusées (stockage sur quelques heures) et aux lacs de barrage pour moduler la production (sans parler de la charge intelligente des batteries de voitures électriques). Les 25 x 35% = 8% obtenus renforcent la pertinence du système proposé. Ils s'ajoutent aux 4% sus-mentionnés. 4 + 8 = 12%.

Lors des périodes d'excès de production solaro-éolienne il suffira de baisser la production hydroélectrique.

La transformation de l'énergie hydraulique en ammoniac a comme intérêt majeur de transformer une ressource continue (mais stockable dans des volumes limités) en une ressource que l'on peut stocker en grande quantité dans le réseau de stockage déjà en place et utiliser massivement sur une période d'une ou deux semaines. L'ammoniac a une densité énergétique égale la moitié de celle du pétrole. Pour stocker la même quantité d'énergie uniquement avec des lacs de barrage, il faudrait inonder de nombreuses vallées.

La nature continue de l'hydraulique permet d'envisager une utilisation optimale des électrolyseurs et des ammoniaqueurs. 

A noter que la technologie marélienne (Hydrocoop), éventuellement couplée à des batteries Lithium pour transformer la ressource marémotrice en ressource continue, peut également être très intéressante dans cette perspective. L'électricité géothermique profonde est en revanche trop coûteuse. La biomasse est condamnée par le rendement de la photosynthèse en amont.

Le 100% Renouvelable made in France est vraiment  possible. 4% de gaz fossile (éventuellement avec un peu de biogaz) conviendront parfaitement dans un premier temps pour complèter les 96% de solaro-éolien + stockage batterie.

OD

* 58% de solaro-éolien avec un taux de perte de 0%, 81% avec 15%, 90% avec  20% et 96% avec 25%.

++++ ça y est: la quadrature du cercle du 100% Renouvelable est résolue en France :-) Ammoniac hydroélectrique made in France (#EUREKA)
++++ ça y est: la quadrature du cercle du 100% Renouvelable est résolue en France :-) Ammoniac hydroélectrique made in France (#EUREKA)  ++++ ça y est: la quadrature du cercle du 100% Renouvelable est résolue en France :-) Ammoniac hydroélectrique made in France (#EUREKA)

Archives

Articles récents