Objectif Terre  | Au Nom de la Déesse-Mère

Objectif Terre | Au Nom de la Déesse-Mère

Le blog-notes d'Olivier Daniélo | Eco-SphèriToile-ité. La crise écologique est une crise de filiation | « Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse (...) Zarathoustra (Sosie d'Abraham) créa cette fatale erreur qu'est la morale ; par conséquent il doit aussi être le premier à reconnaître son erreur » (Friedrich Nietzsche) | « Chaos ne signifie pas désordre » (Ilya Prigoine) | « Mais nous n'avons pas de Père. Varie toute seule nous a mis au monde » (Vari Ma Te Takere, Chant de la création, île Mangaïa) | « Le mariage détruit les familles» (dicton des Mosos du Tibet) | « La solution communiste de ce problème est l’organisation matriarcale, qui est en même temps la forme la plus parfaite de vie en société puisqu’elle libère et unit tout le monde en faisant du corps social lui-même le centre et la garantie de la plus haute liberté individuelle. Le matriarcat ne connaît pas de limites ni de normes, pas de morale ni de contrôle en ce qui concerne la sexualité » (Otto Gross, psychiatre) | Ana Al Haqq | 2007-2017: 3.805.434 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

EDITO - La farce hydrogènée

Publié par Olivier D sur 12 Mai 2017, 15:18pm

Dans un pays qui est vraiment mal parti pour réduire sa part nucléaire à 50% en 2025, les agitations autour de l'hydrogène sont étranges. "Chaînon manquant", élément "indispensable à la transition énergétique", la sémantique est bien huilée (et même bien gazée).  

Manifestement ce beau monde ignore (ou fait semblant d'ignorer, ce qui serait pire) que l'Hydrogène ne sera éventuellement utile (et pas indispensable) que lorsque nous auront atteint 80% de solaro-éolien (Source: Marion Perrin, CEA). Donc tant qu'on n'a pas réduit significativement le nucléaire, inutile de s'agiter avec l'hydrogène. La charrue gazière avant les boeufs solaires.

Pour Patrick Saultier, directeur d'IDSE (Ile de Sein Energies), "Aujourd’hui, on nous trompe avec cette question du stockage. C’est un moyen de montrer que la transition est très coûteuse."

Un moyen, pour les vendeurs de saloperies Oil & Gas, de gagner du temps. Car le temps, c'est de l'argent.

Que peuvent faire les vendeurs de voitures pétro-fumantes pour tenter de freiner la vague de la voiture électrique à batterie qui menace leur business ? Comment tenter d'affaiblir l'adversaire principal, le redoutable Tesla dont le rayonnement impétueux se propage à l'échelle planétaire ?

En faisant croire que les carburants pétroliers sont verts en y mélangeant un peu d'agrocarburants ? Huile de palme, éthanol de maïs...Oui mais non car aujourd'hui les écolos ont compris que c'est scandaleux (ils ont mis beaucoup de temps à comprendre). 

En se mettant à vendre soi-même des voitures électriques à batterie ? Cela peut en effet affaiblir l'adversaire mais c'est aussi un peu se tirer une balle dans le pied. Le syndrome de Kodak (Volkswagen annonce qu'il va faire de la voiture électrique, pour contrer Tesla, mais en même temps continue d'investir lourdement dans les voitures diesel et essence).  

Raison pour laquelle d'autres acteurs préfèrent agiter la très inefficiente voiture à hydrogène. Bien sûr en tentant de sucer un maximum de fric auprès des collectivités ignorantes, naïves et peu scrupuleuses de l'usage qui est fait des deniers publics. Les conférences de propagande gazeuse organisées "en province" ont exactement cet objectif.

L'hydrogène a l'énorme avantage, pour le lobby Oil & Gas, d'être produit aujourd'hui à 96% à partir du cracking du pétrole, de la gazéification du charbon ou du reformage du gaz fossile. Comme dirait l'autre, l'hydrogène, c'est du pétrole en smoking.

En plus on peut faire croire aux écolos que l'hydrogène sera produit avec du solaire (et hop, pour les éco-bisounours, un petit schémas super-scientifique d'un électrolyseur qui fait des bulles et tout et tout, puis d'une pile à combustible made in France, bien entendu en ne donnant aucune information sur l'efficience globale du système). C'est aussi trompeur qu'avec les agrocarburants de la décennie passée, c'est donc super pour les opérations de communication auprès du grand public qui n'y comprends rien.

Tout euro gaspillé dans une filière inefficiente est un euro qui n'est pas investi dans une filière efficiente. La voiture à hydrogène est un superbe frein pour tenter de contrer la révolution énergétique, la réduire à l'état de transition agonisante. 

Les alouettes sont nombreuses à se laisser berner par le miroir.

Think again.

OD

Archives

Articles récents