Objectif Terre  | Au Nom de la Déesse-Mère

Objectif Terre | Au Nom de la Déesse-Mère

Le blog-notes d'Olivier Daniélo | Eco-SphèriToile-ité. La crise écologique est une crise de filiation | « Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse (...) Zarathoustra (Sosie d'Abraham) créa cette fatale erreur qu'est la morale ; par conséquent il doit aussi être le premier à reconnaître son erreur » (Friedrich Nietzsche) | « Chaos ne signifie pas désordre » (Ilya Prigoine) | « Mais nous n'avons pas de Père. Varie toute seule nous a mis au monde » (Vari Ma Te Takere, Chant de la création, île Mangaïa) | « Le mariage détruit les familles» (dicton des Mosos du Tibet) | « La solution communiste de ce problème est l’organisation matriarcale, qui est en même temps la forme la plus parfaite de vie en société puisqu’elle libère et unit tout le monde en faisant du corps social lui-même le centre et la garantie de la plus haute liberté individuelle. Le matriarcat ne connaît pas de limites ni de normes, pas de morale ni de contrôle en ce qui concerne la sexualité » (Otto Gross, psychiatre) | Ana Al Haqq | 2007-2017: 3.805.434 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

Publié par Olivier D sur 25 Juin 2017, 19:00pm

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
"D'apparences simples et modestes, les cordes et ficelles sont pourtant des composantes essentielles de la technologie des chasseurs cueilleurs préhistoriques (...)  des restes de cordes de 17.000 ans rencontrés dans la grotte de Lascaux (Dordogne). A ce jour, les plus anciens de ces éléments connus étaient des empreintes de corde sur argile de 26.900 ans trouvées en République Tchèque; ainsi que des fibres de lin sauvage d'environ 30.000 ans, dans le Caucase (Géorgie). "D'apparences simples et modestes, les cordes et ficelles sont pourtant des composantes essentielles de la technologie des chasseurs cueilleurs préhistoriques (...)  des restes de cordes de 17.000 ans rencontrés dans la grotte de Lascaux (Dordogne). A ce jour, les plus anciens de ces éléments connus étaient des empreintes de corde sur argile de 26.900 ans trouvées en République Tchèque; ainsi que des fibres de lin sauvage d'environ 30.000 ans, dans le Caucase (Géorgie).

"D'apparences simples et modestes, les cordes et ficelles sont pourtant des composantes essentielles de la technologie des chasseurs cueilleurs préhistoriques (...) des restes de cordes de 17.000 ans rencontrés dans la grotte de Lascaux (Dordogne). A ce jour, les plus anciens de ces éléments connus étaient des empreintes de corde sur argile de 26.900 ans trouvées en République Tchèque; ainsi que des fibres de lin sauvage d'environ 30.000 ans, dans le Caucase (Géorgie).

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

Couper le son de la vidéo ci-dessous et l'écouter avec la musique de la vidéo qui suit (harpe celtique) :

Les Tumulus offrent une bonne caisse de résonnance.

Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.
Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.
Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.

Une harpe à 182 cordes pour les 365 écliptiques de l'année.

Dans la langue duala, ngòmbà désigne celui qui à la fonction de jouer d’un instrument de musique; ngombi est le nom générique de la harpe sacrée dans le rituel bwiti, ngoni est le nom que porte la harpe sacrée dans le domaine Mandé. La harpe sacrée est une image d’3s.t (Isis), la Vierge, représentée arborant des cornes de bovidés (vache) sur les bas-reliefs de la vallée du Nil (...) Hw.t Hr (Hathor), avec Ntj (Neith), représente la Vache du Ciel (...)
Le terme muse de la langue douala désigne la corbeille; musese ngambi est le nom que porte le prêtre qui consulte un oracle. (...) ngambi est le nom générique de l’oracle dans les langues bantoues; la relation à l’araignée ngambi, c’est-à-dire la mygale, est fonction de l’image d’3s.t (Isis) appelée msnen négro-égyptien, « la fileuse », nom que porte également Ntj (Neith)que nous savons en relation avec Erigone, image de l’araignée dans la tradition grecque; ngámb’á muse est le nom de l’oracle utilisé par les femmes duala à l’aide d’une corbeille

http://mediaafrik.com/aux-origines-du-mot-cameroun/

Les premières harpes ont peut-être été construites avec des cordes correspondant aux lignes d'écliptique défilant au fil des jours...Ecouter le son, la musique de l'univers, l'harmonie céleste.... L'univers, le ciel étoilé, est la robe tissée de la Déesse-Mère, de celle qui met le monde en mouvement, qui fait défiler les planètes et couler l'eau des rivières. Tenter de retrouver, par l'analyse de la composition, le visage de la compositrice originelle. 

nGòm-bà, jouer d'un instrument de musique (la mesure). Viole de Gam-be. Com-pas pour mesurer. Jambes (guiboles) pour mesurer (les pas). Passage. Equivalence entre distance et course du temps. Espace-Temps. Distance en arc, courbé, cambré ("gambré"). En forme de Camaron (crevette). Coordonnées polaires.  nGambie, l'araignée-mygale qui tisse sa toile, sa composition, l'oracle. Comme les doigts sur la corde de la harpe. Tablature. 

Les cycles des planètes qui défilent se répètent...Mais le ciel n'est jamais deux fois exactement le même...Le mystère de la création. Le ciel étoilé est une mine infinie d'inspiration.

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/
http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/
http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/
http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/

http://www.astrocaw.eu/2016/01/le-disque-de-nebra-ou-le-ciel-forge/

Trouvé en 1897 à Coligny, dans l'Ain, 153 fragments gravés ont permis de reconstituer une plaque de bronze de 147cm x 90cm. Elle date du IIe siècle après J.C. et constitue un vestige tardif de la civilisation gauloise. Les caractères et les chiffres sont des graphismes latins.

Ce calendrier comporte 16 colonnes de 4 mois lunaires représentant un lustre ( 5 ans). Les inscriptions restent encore imparfaitement interprétées. En dehors des noms de mois d'aucuns y décèlent des noms d'arbres.

Ce document est étonnant de précision. De type luni-solaire, l'année comportait 12 mois de 29 ou 30 jours, avec un mois supplémentaire de 30 jours ajouté tous les 2 ans et demi. Tous les 6 lustres (30 ans) la suppression d'un mois de 30 jours permettait de ramener à 365,2 jours la durée moyenne de l'année. Toutes civilisations confondues, peu de calendriers arrivent à une telle précision à cette époque. Il est la preuve formelle que les Gaulois étaient moins "barbares" que les commentaires romains, parfois un peu niais, voudraient l'établir.

http://www.arfe.fr/calendrier/differents_calendriers.htm

La grande Troménie a lieu tous les six ans. Elle se célèbre officiellement les deuxième et troisième dimanches de Juillet, et d'une façon privée au cours de la semaine. Le parcours de la procession est de 12 à 13 kilomètres. Il est jalonné par 12 Stations, jadis indiquées par 12 croix de granit. Cette voie mystique, souvent assez large, devient parfois un sentier si étroit que les pèlerins doivent y passer à la file indienne. En certains endroits même, le sentier fait défaut et l'on s'en va à travers champs. —

Quant à la petite Troménie, elle a lieu chaque année, le deuxième dimanche de juillet. Elle représente, dans les souvenirs populaires, le trajet que faisait tous les matins saint Ronan, à jeun et pieds-nus. Les croix et bannières venues de Plogonnec, Plonévez-Porzay et Notre-Dame de Kergoat en Quéménéven se joignent à celles de Locronan pour conduire directement la procession au sommet de la montagne. Le cortège suit au retour jusqu'à Kroaz-Keban le trajet de la grande Troménie, puis redescend à l'église paroissiale par l'ancienne route de Plogonnec à Locronan. Ce jour-là le reliquaire et la cloche de saint Ronan sont portés en procession.

http://www.infobretagne.com/locronan-tromenie.htm

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

LoC'Ronan, Caronan, Garana, Granouille, Rainette. Corne, Horn.
Luca-Rana, Endroit de la grenouille, qui a la pierre philosophale, pierre des druides, corne phallique, au niveau du crâne. 

Pour que les bébés puisse naître au début du printemps (ce qui est idéal), les rituels copulatoires avaient lieu lors de la fête de Beltaine, en mai, c'est à dire 9 mois plus tôt ( = 3 mois plus tard). L'arbre de mai.

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

L’arbre de mai breton est traditionnellement le hêtre, « le premier arbre dont les bourgeons s’ouvent au printemps ! » (On retrouve ici l’arbre dont le nom norois est aussi celui du premier homme de la nouvelle ère de la mythologie* nordique qui fit suite au Ragnarök !) Cependant « lorsque le temps est très sec, le chêne peut bourgeonner le premier, ce qui augure d’un été sec si l’on en croit le dicton populaire !

« À Locronan, pendant longtemps les femmes ont été mises à l’écart des festivités [elles étaient probablement les seules à observer les interdits de l’Église* envers nos si belles fêtes* de l’Arbre de Mai]. En 1912, un Maire était même allé jusqu’à dresser un procès verbal à 11 jeunes filles qui avaient pris part aux réjouissances. Et l’on comprend les raisons qui pouvaient conduire ces jeunes filles à braver les interdits : selon la légende, toute jeune fille qui réussissait à passer sous l’Arbre pendant son transport (Daphnéphorie) trouvait un mari dans l’année ! (…)

Locronan : un “pardon” estival est consacré à Ronan (le “saint patron” du lieu). Son nom vient de ranna, rannit “la grenouille” (du Grand Marais atlante* et l’emblème des Francs) qui est incroyablement devenue un “saint” chrétien. Sur son Blason*, les molosses (cf. Fenrir, in art. Déluge*/ Ragnarök) se sont couchés à ses pieds, domptés, ce qui en fit un Widar ou un Heimdall.

Le sommet de la procession de la Troménie (le “tour” de la Lune ou de la Connaissance, ou des Menhirs ce qui est la même chose) se nomme Plas à Horn, la Place de la Corne (Cairn !) : c’est un lieu où tombe très fréquemment la foudre comme il fallait s’y attendre ! Foudre qui précède la fécondante pluie désirée sur cette région essentiellement agricole. L’actuelle procession fait toujours le tour à dextre, comme le mouvement apparent du soleil autour de cet archaïque observatoire/ németon.

http://racines.traditions.free.fr/arbrdib/index.htm

Locronan: une "Venus" nue a été trouvée au pied du menhir (elle est au Musée de Bretagne) qui a été détruit, ainsi que le dieu Pan le phallus dressé.  

" À la fin de leur long article consacré à Locronan, citant « les bétyles et croix de Pierre qui jalonnent le parcours ‘‘de la grande Troménie’’ », ils signalent comme monuments anciens la pierre bornale de Plas-arHorn, le tronçon de voie romaine reliant Plogonnec à Locronan, le tumulus de La Motte ArVôden et le Camp gaulois du Salou (des salles). Les autres monuments décrits, la « borne » de Croaz-Troyout, le bétyle de Bourland, ne sont pas relevés comme remarquables. Comment apprécier les témoignages indirects fournis par Joseph Cuillandre à Joseph Loth, comparant le nemeton de Locronan à des exemples irlandais, associés à des bétyles-omphalos ? Aucune autre indication ne vient corroborer l’hypothèse si ce n’est l’absence d’éléments, croix ou autres monuments préchrétiens visuels ! Pourtant plusieurs figurations ou monuments préchrétiens ont été retrouvés sur place ou dans les environ : fétiche de bronze représentant un dieu Pan, une tête de cheval avec sa bride en bronze, une statuette de pierre figurant Vénus, enfouissements de monnaies gauloises, une stèle de l’âge du bronze à la chapelle de SaintThéleau"

https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/550144/filename/Joel_Hascoet_2010_These_vol_III.pdf

" Le lieu-dit Plas Ar Horn, au sommet de la « Montagne du Prieuré », à laquelle est adossé Locronan, offre un splendide panorama de la plaine du Porzay, du Ménez-Hom et de la baie de Douarnenez dans son ensemble.

La forme du circuit (quadrilatère ou carré sacré relevé pour la première fois par Donatien Laurent), la présence de mégalithes sur le circuit (la plupart détruits aujourd'hui), le nombre de stations (12) et sa périodicité sexennale renvoient à une époque antérieure au christianisme : chacune des douze stations a sa correspondance dans le calendrier celtique

Keben = Kahena (Kabena, Kawena, Cohen, Kawa, Hawwa, Eve)

C’est aussi à une centaine de mètres de là que se dressaient autrefois les patibulaires des barons de Nevet, où l’on pendait et exposait les corps des condamnés. C’est le lieu du châtiment, châtiment de dieu et châtiment de ceux qui ne suivent pas les lois de leur seigneur laïque. Personne ne se signe en passant auprès de cette vieille croix.

http://www.memoires-locronan.fr/tromenie-2/parcours-tromenie/station-12-st-maurice-2

"Enfin, dans un aveu de 1778  il est dit que les seigneurs de Nevet possédaient des fourches patibulaires dans la montagne de Kernevez depuis plus de 500 ans. Cette localisation est confirmée par le cadastre napoléonien : on y trouve à cet endroit une parcelle nommée Goarem ar Veil. " http://www.memoires-locronan.fr/le-prieure-2/justice

"Enfin, dans un aveu de 1778 il est dit que les seigneurs de Nevet possédaient des fourches patibulaires dans la montagne de Kernevez depuis plus de 500 ans. Cette localisation est confirmée par le cadastre napoléonien : on y trouve à cet endroit une parcelle nommée Goarem ar Veil. " http://www.memoires-locronan.fr/le-prieure-2/justice

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

Jours épagomènes Dans le calendrier égyptien, ce sont les 5 ou 6 jours restants aux 12 mois de 30 jours que compte une année.
Le calendrier éthiopien compte 12 mois de 30 jours auxquels s’ajoute un 13e mois de cinq ou six jours. Le sixième jour épagomène est ajouté tous les quatre ans, le 29 août du calendrier julien avec lequel il est en phase
Le calendrier républicain dispose, comme le calendrier égyptien, de 12 mois de 30 jours. Les cinq ou six jours complémentaires du calendrier républicain étaient placés entre le 30 fructidor et le 1er vendémiaire. Ces jours étaient chômés et festifs.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_%C3%A9pagom%C3%A8ne

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

« Au lever des Pléiades (vers le 17 mai), filles d’Atlas, commencez la moisson,
les semailles à leur coucher (vers le 28 octobre), elles restent on le sait quarante jours
et quarante nuit invisibles ».
« Et quand Orion et Sirius auront atteint le milieu du ciel, et qu’Aurore aux doigts
de rose pourra voir Arcturus (8 septembre) alors, cueille toutes les grappes ... »
« Quand auront plongé Les Pléiades, les Hyades et la ceinture d’Orion (vers le
9 novembre), souviens-toi des semailles dont voici la saison. Et que le grain sous le
sol suive son destin ! »

http://www.ens-lyon.fr/RELIE/Cadrans/activpedago/TextesCours/SourcesDoc/Calendriers.pdf

http://ciel.polynesien.free.fr/rub2_ciel/1_presentation.htm

http://ciel.polynesien.free.fr/rub2_ciel/1_presentation.htm

Les Pléiades et la naissance de l'agriculture

Partout dans le monde, les Pléiades ont toujours fasciné en rendant de grands services à l’agriculture naissante, car l’observation de ce petit groupe d’étoiles semble avoir permis d’établir les premiers calendriers astronomiques utiles à l’agriculture.

James Georges Frazer (1854-1941) établit le rôle particulier joué par les Pléiades en Afrique, en Asie et en Amérique du Nord. L’une des caractéristiques essentielles du rôle des Pléiades reste cependant relative à la détermination des travaux agricoles. L’auteur précise que dans quelques districts des Célèbes Septentrionales, on préparait les rizières pour la culture quand on voyait les Pléiades à une certaine hauteur au-dessus de l'horizon. Quant aux Dayaks de Sarawak, les Pléiades elles-mêmes prévenaient du moment à se mettre à cultiver. Selon l’ethnologue, les Malais suivraient leur exemple : quand approche le moment de défricher des terres vierges dans la forêt, on désignerait un sage pour observer les Pléiades. Chez les Bantous de l'Afrique du Sud, le lever des Pléiades immédiatement après le coucher du soleil aurait été considéré comme le signal de l'époque des plantations. Les Cafres du Sud de l'Afrique faisaient partir leur nouvelle année de l'apparition des Pléiades, juste avant le lever du soleil, et fixent l'époque des semailles par l'observation de cette constellation. Les Amazoulous appelaient les Pléiades Isilimela, c’est-à-dire les étoiles à bêcher, parce qu'on commençait à bêcher quand les Pléiades apparaissaient. Dans certaines tribus de l'Afrique Centrale, le lever des Pléiades indiquerait de se mettre à biner. Aux Masais de l'Afrique-Orientale, l'apparition des Pléiades à l'ouest montrait le début de la saison des pluies, qui tire son nom de la constellation. Les Nandis avaient un nom particulier (Koremerik) pour les Pléiades et c’était par l'apparition ou la non-apparition de ces étoiles que les Nandis étaient censés savoir s'ils pouvaient espérer une bonne ou une mauvaise récolte.

Dans le prolongement des alignements de Menec (Carnac) vers l'océan Atlantique, on tombe sur le littoral sur un tumulus de sable (dans la dunes de Penthièvre-Plouharnel, au niveau de la "plage du Mentor") qui a un diamètre de 70 mètres, ce qui est exactement le diamètre du cercle de Goseck en Allemagne...
 

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

Plusieurs lignes remarquables passant par le cercle du Mentor (dune de Plouharnel):

  • Ligne dans la région du soltice d'été (Litha): Mentor / Menhir de Kermario sur l'île de Groix
    Ligne d'équinoxe (Ostara / Mabon): Mentor / Alignements des menhirs de Menec Ouest / Vannes
  • Ligne d'Imbolc: Mentor / Plouharnel / Auray / Sainte-Anne d'Auray (Déesse-Mère Brigitte) / Grandchamps / Saint-Jean de Brevelay
  • Ligne de Beltaine: Mentor / Grand Menhir de Locmariaquer / Cromlech d'Er Lannig (juste à côté du tumulus de Gavrinis)
  • Ligne dans la région du soltice d'hiver (Yule): Mentor / Phare de Poulains / Tumulus de Koh Castel (Belle-île)

La distance cercle de Mentor / menhir de Kermario (Groix) est de 25,5 km
La distance cercle de Mentor / Tumulus de Koh Castel (Belle-=ile) est de 24,9 km
 

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

L'affaire des 6° ne serait-elle pas liée à un correctif de latitude entre le cercle de Mentor à Plouharnel (47°34' nord) et celui de Goseck en Allemagne (51°11' nord) ? L'oeuf (omphalos) du Menec (Carnac) indique précisément les 47° de latitude nord.

Goseck: - 7000 ans. Alignements de Carnac: - 6400 ans.
Il y a aussi, en 600 ans, une variation des paramètres orbitaux de la Terre.

Stonehenge (UK)Stonehenge (UK)

Stonehenge (UK)

NewGrange (Irlande)NewGrange (Irlande)
NewGrange (Irlande)NewGrange (Irlande)

NewGrange (Irlande)

Tumulus de GavrinisTumulus de GavrinisTumulus de Gavrinis

Tumulus de Gavrinis

Cromlech semi-imergé d'Er Lannig (juste en face du tumulus de Gavrinis)

Cromlech semi-imergé d'Er Lannig (juste en face du tumulus de Gavrinis)

Grand Menhir brisé de Locmariaquer ( le plus grand d'Europe : 18,5 m de hauteur )Grand Menhir brisé de Locmariaquer ( le plus grand d'Europe : 18,5 m de hauteur )

Grand Menhir brisé de Locmariaquer ( le plus grand d'Europe : 18,5 m de hauteur )

Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacques
Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacques
Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacquesSanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacques

Sanctuaire de Sainte-Anne d'Auray / Déesse-Mère Ostara, coquille d'huître / saint jacques


Filation de Mère en Fille (passage de couronne).
Au nom de la Mère, de la Fille et du Saint-Esprit (la Grand-Mère originalle).

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne

" Le petit village de Keranna est devenu, en 300 ans, l'un des sanctuaires les plus fréquentés de la Bretagne. mais le mythe de Anna remonte à plus loin dans le temps. Ana était, dans la mythologie druidique la grande déesse-mère, l'égale de Gé-meter chez les Grecs, ou d'Isis chez les Égyptiens ... De cette divinité, Terre génératrice, naissent les hommes, les animaux, les plantes (...)

Fontaine Sainte-Anne 
Le pardon de Sainte-Anne d'Auray qui a lieu le 26 juillet est de loin le plus grand et le plus populaire de toute la Bretagne.  On pourrait presque le qualifier de Lourdes de la Bretagne. 
En 1977, on comptait encore 20 000 pèlerins qui, ce jour-là, affluaient en autobus, en voiture, à vélo et à pied à tel point que l'on avait du transformer les champs et les prés des environs en parkings.  Certaines années, jusqu'à 80 000 personnes sont venues en pèlerinage à Sainte Anne. En effet, Sainte Anne, en Bretagne, est plus vénérée que tout autre saint, et peut-être même encore davantage que la Mère de Dieu

D'innombrables chapelles et sculptures de bois lui sont consacrées, un deuxième Pardon, connu bien au-delà de la région, est célébré en son nom à Sainte-Anne-la-Palud. Les Bretons l'appelent « Mamm goz ar vretoned », ce qui signifie « la vieille mère des Bretons »

Curieusement, et contrairement à l'importance que lui donne la Bretagne, cette sainte ne suscite pas un grand intérêt dans les autres régions catholiques et son histoire ne trouve guère de référence biblique. Il s'agirait de la grand-mère du Christ, brièvement mentionnée par Saint Luc, II, 36 et 38 mais qui n'est pas clairement désignée comme telle. Ses reliques auraient été trouvées à Apt, en Provence, en 776, lors de la messe du dimanche de Pâques, en présence de Charlemagne, par un sourd-muet aveugle qui se serait soudain mis à gratter le sol de l'église pendant la messe. On aurait alors découvert une crypte, dans laquelle une lumière éternelle brillait encore miraculeusement, et un reliquaire portant l'inscription « Hic est corpus beatae Annae matric virginis Mariae » (Ici se trouve le corps de la bienheureuse Anne, mère de la Vierge Marie). 

Sainte Anne ne fut toutefois inscrite au calendrier des saints qu'en 1382 et en Bretagne, le jour de la sainte Anne, fixé par hasard au 26 juillet par l'autorité religieuse en 1584 seulement, fut appelé « Pardon ». Mais ce n'en était pas fini des miracles. 

Quarante ans plus tard, le 26 juillet 1624, à 100 km au nord d'Apt, on a creusé le champ de Bocenno, près d'un village qui s'appelait déjà Keranna, non loin d'Auray en Bretagne. Un paysan pieux, Yves Nicolazic, avait été hanté à cet endroit par une apparition qui lui signifiait qu'il devait creuser dans un tas de pierres abandonné près d'une source. On y trouva une figurine informe, quelque peu détériorée, que l'on identifia rapidement comme étant la représentation de sainte Anne. 

Après l'avoir repeinte, retaillée et vêtue, on lui construisit une chapelle. Cet endroit, après une succession de miracles, devint bientôt un haut lieu de pèlerinage. L'un des premiers miracles à avoir été rapporté concerne la guérison du curé Dom Roduez, qui avait mis en doute les visions du paysan Nicolazic. Il put à nouveau mouvoir ses bras paralysés après les avoir plongés dans l'eau de la fontaine Sainte-Anne. Si l'on s'en tenait là, on pourrait considérer ce lieu de pèlerinage comme une énorme tromperie. En vérité, l'endroit s'est toujours appelé « Keranna », c'est à dire « la maison d'Anne », et le tas de pierres dans lequel la figurine fut trouvée, tout comme la source étaient vraisemblablement des éléments importants faisant partie du culte d'une religion que les Chrétiens qualifièrent de paganisme.

Le peu que l'on sait de la religion des Celtes montre indubitablement l'existence d'un culte voué à Anne : 
« En Irlande, il existe assurément la preuve de l'existence d'un important culte terrestre de Tuatha de Danan qui est donc la mère des Dieux, celle qui les nourrissait. Ceci renvoie à une déesse de fécondité, ce qui est encore plus clairement illustré par la légende des deux collines de la région de Killarney.  Ces deux collines sont appelées Da Chich Annan, les deux seins d'Anne. Ceci prouve incontestablement qu'elle est la mère terrestre, qui nourrit toute l'Irlande. L'île tout entière s'appelle en effet iâth Annan. » (La religion des Celtes, J. de Vries) 
Chacun sait que les Bretons celtes, ainsi que la langue bretonne, appartiennent à l'espace linguistique gaélique. Cette brève digression montre seulement que la vénération de la Grand-mère des Bretons, qui selon une autre légende serait même revenue mourir en son pays breton, est fondée sur des traditions ancestrales que l'église n'a manifestement que partiellement étouffées, puis durablement reprises à ses propres fins. 


En effet, cette mère originelle, comme nous allons le voir, est à la fois la Déesse des marais, de la mort et des enfers de l'au-delà et tout le culte de l'eau et de la fécondité est rattaché à l'eau en tant qu'élément. Ainsi, aujourd'hui, lorsque les femmes stériles vont prier sainte Anne d'Auray et boire l'eau de sa fontaine, elles font précisément ce que les fidèles d'une religion naturelle faisaient déjà des millénaires auparavant, alors qu'elle existait certainement avant même que les Celtes ne peuplent ce pays (...)"

http://fontaines.bretagne.free.fr/presentation.php?id=369

De nuit, nous irons de nuit
pour trouver la source
Seule la soif nous éclaire
---
De noche iremos, de noche,
que para encontrar la fuente
sólo la sed nos alumbra,
sólo la sed nos alumbra.

De noche iremos, de noche,
que para encontrar la fuente
sólo la sed nos alumbra,
sólo la sed nos alumbra...

Connue aussi sous le nom de : Oimealg (“IM-mol’g), Chandeleur ou Candlemas, Imbolg, le Jour de Brigid, Sainte Lucie, Fête de Brighid, Oimealg, Imbolgc, Brigantia, Imbolic, Disting (Teutonique, 14 février), Lupercus, Candlelaria, Lupercallia , La Fête des Lumières, La fête de la Vierge, Fête de Pan, Fête des Perce-neige

http://www.aguasunidas.com/pages/1er_fevrier_Imbolc-8533178.html

http://www.tourismelandes.com/lieux-visites-landes/PCUAQU040FS00025/detail/belhade/fontaine-sainte-annehttp://www.tourismelandes.com/lieux-visites-landes/PCUAQU040FS00025/detail/belhade/fontaine-sainte-anne

http://www.tourismelandes.com/lieux-visites-landes/PCUAQU040FS00025/detail/belhade/fontaine-sainte-anne

La fontaine Sainte-Anne à Velars-sur-Ouche http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=21661_2

La fontaine Sainte-Anne à Velars-sur-Ouche http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=21661_2

SAINT-QUAY-PORTRIEUX : La Fontaine Sainte-Anne

SAINT-QUAY-PORTRIEUX : La Fontaine Sainte-Anne

O ANNA MAMM MARI,
HA GALON NI HO PED,
DOH PEB DROUG GOUARNET NI,
GROEIT MA VEM OLL SALVET.
Anne, Mère de Marie,
de tout coeur,nous te prions,
garde-nous de tout mal,
donne-nous le salut.

#ANNA #UANA #LOANNA #JEANNE

#ANNA #UANA #LOANNA #JEANNE

Chez les Celtes, on fêtait Imbolc le 1er février. Ce rite en l’honneur de la déesse Brigit célébrait la purification et la fertilité au sortir de l’hiver.

"Statuette du Musée de Bretagne a Rennes, représentant probablement Brigantia (iie siècle avant notre ère)."Statuette du Musée de Bretagne a Rennes, représentant probablement Brigantia (iie siècle avant notre ère).

"Statuette du Musée de Bretagne a Rennes, représentant probablement Brigantia (iie siècle avant notre ère).

Imbolc a lieu le 1er février. Il est le début du printemps ésotérique. L'hiver est encore froid, mais la Terre se réveille, et les perce-neige aparraissent. Imbolc est aussi connu sous le nom de Oiemealg, Chandeleur, ou encore, le jour de Brigid, (Déesse du feu, de la fertilité, de l'abondance, de la guérison, enceinte grâce au Soleil). Ce sabbat est un jour de célébration, de purification, on fait table rase du passé, on renouvelle les énergies. C'est la fête de la lumière, on célèbre le soleil.

http://esoteria.canalblog.com/archives/2013/07/10/27613160.html

Brigit = Virgit = Virgo = La Vierge = La Reine du Ciel
Elle porte l'oiseau du Saint-Esprit sur la Tête, comme la Déesse-Mère Minoenne.

Im-bolc = Im-Borg = Gim-Virgo. 
=> Gom-Bekli Tepe, "la coline (Tepe) au nombril" (plus ancien temple connu au monde, Anatolie, -11.000 ans). La Déesse-Mère déroule le serpent logé au niveau de son sacrum. L'Esprit du temps (tepe).

Bannière de la basilique Sainte-Anne d'Auray

Bannière de la basilique Sainte-Anne d'Auray

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
Amaterasu (Japon)

Amaterasu (Japon)

- 11.00 0ans

- 11.00 0ans

- 17.000 ans

+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
+++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne +++++ Le GPS de Carnac #ViveLaBretagne
Playa NabtaPlaya Nabta

Playa Nabta

Tellement splendide. Il n'y a pas de mots.

Tellement splendide. Il n'y a pas de mots.

Nigra sum sed formosa

Archives

Articles récents