Objectif Terre  | Let the sun shine

Objectif Terre | Let the sun shine

Au nom de la Déesse-Mère: un blog-notes et un livre à paraître prochaînement après 7 années d'investigations quotidiennes. Etymologie, mythologie (mythes de la création), psycho-archéologie et archéo-astronomie | La crise écologique est une crise de filiation | "Nous sommes des Reines" (Ariana Grande) | "Mais nous n'avons pas de Père. Vari (Marie) toute seule nous a mis au monde" (Chant de la création, île Mangaïa) | "Le mariage détruit les familles. Qui partage le même bol ne partage pas le même lit" (dicton des Mosos du Tibet) | Le Jésus de la Gnose rejettait le mariage, la "relation de souillure" | La plus fondamentale autonomie énergétique est l'autonomie de l'énergie sexuelle | Oui, les Femmes qui acceptent de devenir esclaves des patriarches et de leur pseudo-morale débile me dégoûtent | "Il faut que les Femmes se réveillent () Le futur de la Terre dépend des Femmes" (Amma) | "Un art de rester soi dans le rapport à autrui " (Michel Onfray, Théorie du corps amoureux, pour une érotique solaire) | 2007-2017: 3.811.774 pages vues | Vous cherchez un article ? RDV sur google.fr: écrire ses mots clés suivis de l'opérateur site:electric-ecosystem.com | @ElectricEcosyst | Contact: Olivier Gwrac'h - olivierdanielo (at) gmail.com | Bio: https://sites.google.com/site/olivierdanielo/

"Life itself on every level is a sexual thing"

Publié par Olivier D sur 28 Juin 2017, 14:49pm

"Life itself on every level is a sexual thing"
"Life itself on every level is a sexual thing"

"Damballh wedo apporte et communique les connaissances occultes et le savoir ; il est un grand esprit de fertilité et de sagesse qui aidera également à éviter les mauvais pas et à prendre les bonnes directions".

  • Kni, Gnose, Knossos, to know. Gno, Gon-Goro, Kon-golo = serpent arc-en-ciel de la cuvette congolaise. Nagaloka = "nègre noir". N-Galy-od = serpent arc-en-ciel australien. Eliott le dragon (K'Eli-ott). Goli-ath, Kur-de. Un Galion. Golgo-tha, Calcu-tta.
     
  • Chehora ani ve nava  en hébreux (Song of Salomon, Shalom, Salam). Nava, nave, navire du re-nouveau. Ke-navo, au revoir en breton. Ve = "et". Chehora hani = Kekola Kani Kukul-kan maya = Cuchul-aïnn irlandais. KL-KL = Cer-Cle.  Arche de Nout, de Noé. Chehora ani => Cheorani, Cor'an. Irani-en (Kiranien). En langue izarek, ire signifie chemin, voie, inré , pierre, cercle, en égyptien pharaonique. Inri. kin-kri => In-ri. Kon-golo (Kin-Giri), serpent arc-en-ciel. Koc'am cie (je t'aime en polonais). Querer = aimer en espagnol.  Oiseau se dit nGan en langue bassa.  Et Gana signifie désir, envie, dans de nombreuses la ngues africaines (page 197). Tener Ganas, avoir envie en espagnol. Envie de renouveau, de re-production. Gonades. Le désir du cercle. 
     
  • Nigra sum sed formosa en latin, traduit pauvrement par "je suis belle mais noire" ou "je suis belle et noire". Nigra = Kni-gora = Ki-hora = Chehora = Chaora = Chaos = Cause. Ani, Ana, kani, shani, sami, sum.

    Traduction Objectif Terre:  Je suis la Déesse-Mère, la Vierge Noire du chaos primordial, siège-foyer (sed) de la trans-formati-on, de la fermenta-tion du vin dans la cave, de la bière de banane, du parmesan (formosan). Je suis la pharmacienne (caducée, Cadix, Sed, Coat - page 198 - celle qui porte le manteau de serpents tissés), la créatrice du splendide tissage, de la mise en forme du monde. Je suis le cercle ouroborique, le QuetzalCoatl, l'oiseau sacré en combustion éternelle. Je suis la Pythie, le python pourrissant, la lombric, celle qui transforme les cadavres en humus".  Fermenta, Formontha, Formosa. Le serpent noir des Yézidis. Pythie, Python = "le pourrissant", poter, poder-issant, puissance de la transformation, combustion, devenir noir comme le charbon. Hormo-ne. Forme, Pharma, Barma, Morbi-de, Morpha, Bhraman. 
     

" Je suis entré en Népri ; les produits sont sortis quand je mourus… ; les mouches ont tiré profit des chairs véreuses… Je vis et je meurs, (car) je suis Osiris. Je suis sorti de toi, je suis entré en toi, j'ai grossi en toi, j'ai poussé en toi. Je suis tombé sur mon côté, (de sorte que) les dieux vivent de moi. Je vis et je pousse en Népri…Je recouvre Geb (la terre) Je vis, je meurs, je suis le blé, je ne suis pas anéanti.… " (trad. P. Barguet) (G)Né-pri = (G)Ne-fer-titi = (Gn)Aphro-dite = Gueniè-vre = (g)Nénu-phar.

Sed formosa. Sed = "pas seulement", "mais" en latin.
Sed = soif en espagnol. "solo la sed nos alumbra" - Satis-faction.
Sede = le siège en espagnol. To sit, s'assoir. Le Sidh celte. Le Seidr nordique. Sidera, étoile.
 Vierges noires. Se, Soi-même. Se trans-former soi-même. Kama-Sutra. Kuma =  "flamme" en langue soninké (Source). En langue wolof, khamb = "attiser le feu". Quema-do = "brûlé" en espagnol.

Nig-Gra,  Nia-gara, Niga-gara. Nag = Gan. Nigra, Nègre, Niger, Netjer, Nature prononcé à l'anglaise, nat-jur (En savoir plus) Deus sive natura. Netzer = source, origine en hébreux. Net-jer (Déesse-Mère en égyptien pharaonique), Nout en copte. Nuter, nutrition.  Kno-ssos en Crête et Ni-cosi à Chypre (kuni-gori = > gNicori, Nicoli > Nicoji > Nicosi). Nkosi = "dieu" en langue Zulu. Zeus. La Cause. Kasi, déesse sumérienne de la fermentation de la bière, et nom de la bière de banane dans plusieurs langues africaines.  Naga, snake. L'esprit du vin, al-cool (colo, cercle, fait tourner la tête).


Fleuve Nokian-Virta = fleuve Eu-phrate (Keun-Vrati) = fleuve Cam-Wuri (Cameroun) = Yeun Elez (Mont d'Arrée, Bretagne.  Yeun = Keun = Eu. Elez, Gelez, Gwérez).  Cycle de l'eau = cambrure.  Elez, Eleusine, (C)érès, Koré."A l'aube je suis la brume matinale, le soir je suis la pluie" dit la sourcière / sorcière du Mont Wu. Wuri, Wuli, odysée d'Ulysse. Wallis (et Futuna). Wales (Pays de Galles, Gwali, Gawari, Kamwali, Kimri). E-frata, autre nom de Bethléem. Virta (Virat) = Wurit = Phrate = Poutre. Brama-poutre, Phrama-poutre (pharma-cie, frame-work), pouret, wourit, boulit, pod = pied, déplacement. Potamos = fleuve en grec. Om mani padme humNia-gara = Knia-gambara.  Guadal-Qui'Vir. Quibir = Canberra, Quimper, Guedel Quiberon. Nica-ragua (Nica-gaura), N'caracas, cariocas.  Ne-cker, Neck = cambrure du cou.

Fleuve Séné-Gal = Géné-gal. Gyno, femme génératrice. Gal, grande cambrure, cercle qui englobe l'univers. Njukča = cygne de l'aube en langue sami (Laponie), qui émerge de la nuit. Serpent à plumes qui émerge de la noirceur de la grotte. Nokia.  ("L'origine du terme finnois Nokia est obscure. L'hypothèse la plus commune considère qu'il vient du nom ancien de la zibeline utilisé pour désigner tous les animaux à fourrure sombre. Cependant, la zibeline n'a jamais vécu en Finlande et le terme pourrait se référer au castor. Toujours est-il que Nokia a donné son nom à une grande rivière, la Nokianvirta (littéralement « rivière de Nokia »), située à l’ouest de la Finlande, sur laquelle fut fondée la ville Nokia où s'installa l’entreprise.").

Nature, Nout, Nawout-jer, Naout-ger, Navette, Navi-re, Naute, Nodel, Noël, Nouer, Nouar, Noir.
Noir, Niwil, Nihil-isme, Néant, Nil, Nul. "La crue du Nil, qui avait lieu chaque été et qui apportait le limon noir permettant la culture de ses rives".

Navire (Nout) cambré (Ger, Gauri, Gamburi), arche de Noé, ca-noé, ca-not, car-not = not-car, car = voiture, ker = foyer, endroit, en breton. Car-Naval, Cuer-Navaca (Morelos, Mexique). Car-Nac (Car-Nawak). Cairn, Corne, Cambré.

Ge-burt (geburt-s-tag), ()a-vorto-n

Sourate An Nour (Coran=, "La Lumière")? Anoures = grenouilles. Lampe-grenouille de l'antiquité et de Lascaux.  

"Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d’un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. La Déesse-Mère Allat guide vers Sa lumière qui Elle veut. Allat propose aux hommes des paraboles et Allat est Omnisciente."

Le mystère de la lumière qui émerge de l'obscurité. Organisation / beauté qui naît du chaos, auto-poïèse, structures dissipatives. "Chaos ne signifie pas désorde" (Ilya Prigogine)

For-mose, Ber-meo, Ber-mu-des. Musa = la corbeille en langue duala. Bar, porter. 
Panier des hespérides. Siège de la trans-formation. Le formol bloque ce changement. La formule.

Formosa = Pormosa, Pornoca (Pornic), Bournaque, Fornoja, Fournaise, Cali-fornie, Cali-verne, Cali-fourchon, Excali-bur.  Aphro-dite (Kafro-Diti, Coffre de Daitya). Belles formes. Parme.

Forma: "Perhaps from some Etruscan *morma, from Ancient Greek μορφή (morphḗ, “shape, fashion, appearance, outward form, contour, figure”), dissimilated, f-m < m-m, as formīca and possibly as formidō."

For-mosa. Fermentation Fer(veo) + mentum. Fer-veur. "De l’indo-européen commun *bh(e)rū̆- [1] (« être bouillant, sauvage ») qui donne aussi defrutum (« moût fermenté, vin raisiné »), le grec ancien βρῦτος, brýtos (« liqueur fermentée »), le sanscrit bhurváṇiḥ (« indomptable, bouillant »), le latin brisa (« marc de raisin ») est probablement un emprunt au celte où \bh\ fait \b\ alors que le latin a \f\ : birviñ (« bouillir ») en breton". Brevage, brave, braver. Baratage (beurre, lait fermenté). Beber, boire. Barman, Bhraman.

Brit-ana, liqueur l'Anne de Bretagne, Hydromel de callune (bruyère), cidre de pomme.
 

Noire, ébène. La K-eben de Locronan, la Kahena berbère, la Caïn, Cayenne, la Cohen / Cowan juive, la Havana cubaine, Copa Cabana brésilienne, la Kaaba arabe. Site maya de Copan au Honduras. Kobané (Alep, Syrie). Kobé au Japon. La Cabane. Le Con, sexe féminin. Kon = amour en langue Bukusu, Kooné en langue bapi. Nkon = métaphore du vagin en langue bëti. Kuna-pi est la Déesse-mère des aborigènes d'Australie (Kunapi = kupina). Cuna = berceau en espagnol. Gyno en grec. Cano-pée, sommet du cône de l'arbre. Kéno, Chêne. Canopé, canowé, canoé volant, canot, connaître, to know, gnose. Oki-nawa (tortue nave / barque cosmique, oki = tortue). Wi = soleil des Sioux (wi = vi = bi = pi). En langue Togo-Kan, iwené = amour. Kiwené, cône. Iwn = cône (pyramide) en égyptien pharaonique. Cône, saillie, monticule, colline. Kibin, Kiwi(n). Iwn, IvanoéYvan Kupala des slaves. Yom Kippour, des juifs, Aïd al kebir des arabes. Yuan Qi, énergie sexuelle primordiale (Taoïsme). Kiwa, Hawwa (encercler), Eve. Encercler le cône (tressage) au sommet de l'arbre de mai (vidéo). La pinata (Mexique). Ko-bin, Ko-pin, le pin.  Sa-pin, spin, épine, épicéa, épice. Spinning wheel. Jo-séphine. Kofin, couffin.

Kunuma signifie fruit en langue eloyi, konoma signifie "être enceinte" en langue bamanan. nomme, nom. Knoum.

Ikurrina ta Laburu / Labrys, Peleku de la Crête minoenne / Fejérváry-Mayer Codex (oiseau sur la tête = la Vierge, le saint-esprit qui fait que tout tient ensemble, dans un grand mouvement de rotation global)Ikurrina ta Laburu / Labrys, Peleku de la Crête minoenne / Fejérváry-Mayer Codex (oiseau sur la tête = la Vierge, le saint-esprit qui fait que tout tient ensemble, dans un grand mouvement de rotation global)
Ikurrina ta Laburu / Labrys, Peleku de la Crête minoenne / Fejérváry-Mayer Codex (oiseau sur la tête = la Vierge, le saint-esprit qui fait que tout tient ensemble, dans un grand mouvement de rotation global)Ikurrina ta Laburu / Labrys, Peleku de la Crête minoenne / Fejérváry-Mayer Codex (oiseau sur la tête = la Vierge, le saint-esprit qui fait que tout tient ensemble, dans un grand mouvement de rotation global)

Ikurrina ta Laburu / Labrys, Peleku de la Crête minoenne / Fejérváry-Mayer Codex (oiseau sur la tête = la Vierge, le saint-esprit qui fait que tout tient ensemble, dans un grand mouvement de rotation global)

Umbo = amour en langue tegu. Umbo = cône en latin, bouclier conique.  Umbrella (para-pluie). Tri-Omphalos, Ombilic, Ambre, al-hambra, ambre (faim, "solo la sed nos alumbra") Lampyris (Luciole), Lampe (avec tressage d'osier), Lombric,  Limbe foliaire, Lambris, Lambeaux. Kuala Lumpur. Olympe.  Col-ombo, col-ombe, col-ombie, coli-bri, k)Oli-ver(ne), Gulli-ver, Cali-ferne, Cali-fe, Cali-fornie, cali-four-chon (fourche, porca, porche, les trois Parques), co()imbra, coli()oure, couleu-vre, colom-bin, cobra, livre, la-brys, pele-ku(l), pola-co, vir-go, labor, laburu basque, labyrinthe (co'la-virna-t, cla-ve'rna, ca-verne, clapet, crave). Huile d'Olivier pour alimenter la lampe à huile. Koli, cercle. Bara, qui porte, Balle, boule. Force qui permet à une série de cercles de tenir ensembles pour former une boule.

Olmè-k, k-olmè, colmo, comble.  Olim, Ollin symbolise le caoutchouc, la balle de jeu, le soleil et le mouvement.

O(m)pulence, Apple (OmPu, PuOm, la Pomme, en langue bassa, puma = oranger. Puma = fruit en proto-bantou. Pample-mouse, Pampallah, Peuplier, Bambou, People (couper la pomme en morceaux pour la partager au peuple). En langue lingala mboma signifie python. Le serpent et la pomme du jardin d'Eden. Pom signifie grand jardin en langue bassa.  Jeu de Paume (Balle). Euskal pilota, la pelote basque. Palombe, Palomar, Plume, Paume de la main avec pochoirs dans les grottes sacrées.

"  Pendant ce temps, les jeunes filles pubères s’assemblaient autour de la fiancée d’Anẓar, toujours nue, et entamaient une partie de zerzari (cerceau, cercle, chercher), jeu de balle très répandu au Maghreb et plus souvent connu sous le nom de koura ou takourt. Ce jeu se pratique avec une crosse, les joueurs se disputent une balle en liège, ailleurs en chiffons, jusqu’à ce que celle-ci tombe dans le trou préparé à cet effet. A ce moment, la fiancée entonnait un nouveau chant encore plus pressant auquel répondait le chœur des jeunes filles. La balle était enterrée dans le trou, comme le serait une semence, et toutes les femmes retourneraient au village. La pluie ne manquait pas de tomber dans les jours qui suivaient. L. Jouleaud, à la suite de Doutté, Westermarck et Laoust, n’a pas manqué de signaler la conjonction entre le jeu de la koura, très ancien en Afrique du nord et les rites d’obtention de la pluie. D’après Westermarck (1914, p. 121), chez les Aït Waraïn du nord-est du Moyen Atlas, deux ou trois femmes entièrement nues jouaient à la koura pour obtenir la pluie. Il en était de même chez les Tsūl, au nord-ouest de Taza, où les joueuses utilisaient une cuiller pour lancer la balle. Ainsi se trouvent étroitement rassemblés dans le même jeu rituel, la nudité provocante, le symbole de la cuiller réceptrice et le jeu de la balle, image de la semence qui pénètre dans la terre. "

https://encyclopedieberbere.revues.org/2554

Koura, Curé, Curare (guérir), Goula, Cul, Goal, droit au but.

Chilam BalamChilam Balam

Chilam Balam

Takourt, Tikrit, Ti-gre, Te-quila. Ti-gara, Thi-gara, Ji-gara, Ja-guar, Gi-gue, Zigou-rat. En swahili Zuka = tresser. Msokoto, torsader. Msoko-to, Mezca-l, (alcool d'agave) Muscat (presser la vigne). "Le cordage en sisal (torsadé) est fabriqué à partir des meilleurs fils. Le sisal est une plante de la famille des agaves". Sisal = zerzari berbère = Kigali (Rwanda). Soka = serpent en langue Bemba.

Barratage de la mer de lait / Pressoir à PulqueBarratage de la mer de lait / Pressoir à Pulque

Barratage de la mer de lait / Pressoir à Pulque

Extraire

Extraire

Suggu = dieu-serpent des Mosos. Sugaar = dieu-serpent des basques. Surgi-r. Sorgi-na = Sorci-ère en basque. Sorgho. 

Héket, Hécate = Séket. Zouk (Musique). Souquer: "Soucá est un dérivé de souques « courroies pour attacher les bœufs au joug », forme correspant à l'ancien français soue « corde ». So-CourroieZocolo (place de Mexico), Socle, Time Square,  Zicuali olmèque, Cuele (puits) mapuche, (k)Wheel, roue. Ma-Soco. La corde pour tirer l'eau du puits (et la roue-calendrier en pierre). Les boeufs / ânes pour tirer la corde (rotations, cercle).

Puma. " Most of us have heard of the Mayan holy book, Chilam Balam. Chilan or Chilam is a title of Mayan priests. Balam is the Mayan name for Jaguar. In Sanskrit, Cheilan = Ceylonese and Vyalam = tiger; lion; hunting leopard. Jaguar probably stems from the Sanskrit Higkara, meaning Tiger-like or sounding like a tiger
http://viewzone2.com/ancientturksx.html
Puma = Pumal, Pulmon, Poumon. 
Chilan, Chile (piment), Chili, Kiran, Coran. "Chehora ani ne nava" en hébreux. = Noir. 
Chilam Balam, le jaguar noir.
Palenque. Sri Lanka.

"Le jeu de balle est un sport rituel qui a été pratiqué pendant plus de 3000 ans par les peuples précolombiens de la Mésoamérique, et qui est connu également sous les noms de jeu de pelote et d'ulama (nom dérivé du nahuatl), et appelé « pits » en maya classique, « pok'ol pok » en maya yucatèque, « tlachtli » ou « ullama-liztli » en náhuatl, ou encore « taladzi » en zapotèque."  

Ulama, Ouléma, Kulama, Kurama, Carême. Pokol, Pokhara, Poker, Buchar-est.
Déesse de la terre Tlalte-cuhtli (cuhtli, coutelerie, cuillère, coatl, cobra, crosse de hockey en forme de cobra). Tlach-tli, Atlas. Tli, tela, toile. Les fille, des Atlantes. Atlas.

" Les poils pubiens étaient souvent comparés à de la laine autrefois en France, ce qui explique l'usage imagé du mot "pelote" pour désigner à la base l'organe reproducteur des deux sexes, puis seulement celui de la femme."

Pelote: "De l’ancien français pelute (vers 1119), d’un bas latin *pilotta, diminutif du latin pila (« balle ») qui a donné pile."  Pelote, Birote, Beyroute, Bayreuth, Pirate.

Pamela, Palme, Panel, Panneau, Pagne. Ana Purna (Punar, Punal).  La pomme d'amour, et de la discorde. La pomme d'Adam, d'Etana, d'Adonis, de Dumuzi, de Tammuz. Embaumer (momification). En bassa, buma signifie "être carbonisé'. Fruits sèchés (figues, raisin) qui se conservent. Pama, Pana, Panier, Vanier. 

Apple, câble, capilla, chapelle, gabarre.  Pama, Pana (pain conique), Punique, Phénicien (Phénix), Panicaut des dunes, Phéno-type. Pama, Pana, Bana-, Baan-kh (l'âme), Baon-gi (rossignol en langue bassa, source).  Ankh = croix de vie. Gi, Gimi, Flèche (mouvement), Gym-nastique.

"Bénou, dans la mythologie égyptienne, est l'oiseau représentant l'âme – le bâ – de Rê qui le précède dans la barque solaire." Bénarès. Pénis. Pen, la tête.

"La figure symbolique égyptienne de l’oiseau à tête humaine désignant l’âme, ba-ânkh, en copte, bai wnk, une correspondance basaa, le nom du rossignol, mut baongi, désignant comme personne (mut) (de) l’être vivant (baongi)(...) Nous y rapprochions pour la première fois Ngok Lituba, désignation euphémique du sexe féminin en basaa et le nom égyptien de l’utérus, mwt rmt, la mère des hommes, ainsi que hi.koa jom, la Montagne des Dix, du tertre originel des Egyptiens «sorti un jour de l’eau et à partir (duquel) un dieu créateur fit le monde» 

http://www.culturediff.org/mediasources/articles/CCdE10-Ndigi.pdf

Wnk. Ti-Wanaku.

Nyango = fruit en proto-bantou et mère dans les langues éthiopiennes (inversion de Go-nyan, cône). Pi-nyango. El Piñón. Oiseau (serpent à plumes) esprit-saint qui apporte la graine (tomber enceinte) qui donnera le fruit. Nyoka = ovaire, utérus en langue shona. Noka = Hanche en langue Tswana. Le pignon, angle, fruit qui sort entre les hanches. En ciluba, Nyoka = serpent. En langue sami  (Laponie) Njukča est l'oiseau (cygne) qui apparaît  / émerge à l'aube (Vidéo). Cy-gne = Ky-knos en grec ancien (Knos-ky, Nju-kča). La cigogne (proche de cygne) qui apporte le bébé (âme des ancêtres qui va être ré-incarnée, cycle). Racine Pani-Kongolo > Nikongolo > Nyonkgo > Nyango > Nango > Noka, Naked (nu), Naga (serpent). Panik, Phénix. Kongolo = serpent arc-enciel de la cuvette congolaise. Pana, Wana, Uana Gauri.

Forêt d'Humbaba de la mythologie mésopotamienne, gardien de la forêt des cèdres (coni-fère). Umbria (Italie). Cumbre = sommet en espagnol. Coimbra. Gombe-kli Tepe. Ombilic. Hombre, Homme. Billic = pour faire les crêpes en Bretagne. Billig, Birig, Virgo, la Vierge.

Hymne au temple numéro 31, en  langue Sumérienne: [umbin]-se-ba amar su-ti-a (Sutia, Scintiller, Sidéral, Sed. Seba, savoir (sapo, crapaud). Umbin, être Um, Aum. Amar, immortel. Celui qui sait être "UM" (Uma, Una, être Un, fusion avec la Déesse-Mère, retour sur soi, sur le soi) brille d'amour, au-delà de la mort, éternellement). En langue tamoule: Ombi-in isaiba amar sootiya (celui qui récite ce mantra brille d'amour éternellement). En hébreux: ki‘aza khamavet ahava « l’amour est fort comme la mort ». Mantra, Madala, Mandela, Mantel, Manteau, tissage de la Déesse-Mère. 

Kun-da = amour dans les langues de la cuvette éthiopienne. Kannada (Inde) et Canada. Jo-conde. Kana-dera (dera = arbre), Can-dela (Chandelle, avec branches-bougies, ma chandelle est morte, je n'ai plus de feu.), Cantar (chanter), Khataros = amour, Aphrodite en grec. Catheri-ne, Catholi-que. Kithiri = croître, grandir en langue swahili = kathira en arabe, kathir en persan. Cadera = colonne vertébrale en espagnol. Cathare. Katal Uyuk, Catalogne. Castille, Castel d'Hathor.

Kandeli, Cotylé-don (coat, manteau), Calé-donie, Kleito-ris, Clitoris. Le mont de Vénus, le château au sommet du sexe féminin. Clitoris érectile, qui grandit comme une tour de Babel, d'Humbaba(l).  Kal-éïdo-scope, un tube de miroirs réfléchissant à l'infini et en couleurs la lumière extérieure. Le nom de ce jouet vient du grec, kalos signifie « beau », eidos « image », et skopein « regarder ». 
  
Le bonnet phrygien (frig, frog, grenouille) est un clitoris érectile, tout comme le château sur la tête de Cybèle et la couronne sur la tête de la Vierge Marie. Venus = Wenuth, to want (vouloir, désirer), (kw)Ounout = Kewenus, Keben. Rituel du Mevungu, avoir le plus grand clitoris.  Wenuth, Windi, Vénète, Vindilis, Pindi (arc, flèche d'amour), to bend (plier), Bander, tendre la corde. En langue Kisi, pende = arc et penda = amour, désir. Pantho, Panthère. Proto-bantou: pindi = poinçon. Le poinçonneur des lilas. iwn signifie cône, pyramide, mais aussi tresse à cheveux en égyptien pharaonique. Tresse à cheveux, noirceur. Quand on tresse les fils ensembles, la corde devient très solide. Cône de pin = tressage. Le peigne fin.

"Il y a un instant, ma Mère qui est l'Esprit Saint, m'a enlevé par un de mes cheveux et m'a transporté sur la grande montagne du Thabor ​​"

Metempsychose.

OD

 

Vatican / arbre de mai / Baile flor de piña, Oaxaca / Omphalos. Ce peigne fin âgé de 40.000 ans permet de tisser la pinata, la pomme de pin, la corde. Peigne et pin même étymologie

Vatican / arbre de mai / Baile flor de piña, Oaxaca / Omphalos. Ce peigne fin âgé de 40.000 ans permet de tisser la pinata, la pomme de pin, la corde. Peigne et pin même étymologie

La trois nornes tisseuses aux racines de l'arbre sacré, Yggdrasil. Heka (symbole de la magie, Egypte). Le mystère du monde tissé, de la biosphère, où tout tient bien ensemble. Flèche-aiguille à tisser. Oiseau (bec-aiguille) qui apporte des brins d'herbe pour tisser son nid.La trois nornes tisseuses aux racines de l'arbre sacré, Yggdrasil. Heka (symbole de la magie, Egypte). Le mystère du monde tissé, de la biosphère, où tout tient bien ensemble. Flèche-aiguille à tisser. Oiseau (bec-aiguille) qui apporte des brins d'herbe pour tisser son nid.
La trois nornes tisseuses aux racines de l'arbre sacré, Yggdrasil. Heka (symbole de la magie, Egypte). Le mystère du monde tissé, de la biosphère, où tout tient bien ensemble. Flèche-aiguille à tisser. Oiseau (bec-aiguille) qui apporte des brins d'herbe pour tisser son nid.La trois nornes tisseuses aux racines de l'arbre sacré, Yggdrasil. Heka (symbole de la magie, Egypte). Le mystère du monde tissé, de la biosphère, où tout tient bien ensemble. Flèche-aiguille à tisser. Oiseau (bec-aiguille) qui apporte des brins d'herbe pour tisser son nid.

La trois nornes tisseuses aux racines de l'arbre sacré, Yggdrasil. Heka (symbole de la magie, Egypte). Le mystère du monde tissé, de la biosphère, où tout tient bien ensemble. Flèche-aiguille à tisser. Oiseau (bec-aiguille) qui apporte des brins d'herbe pour tisser son nid.

Nids de tisserandsNids de tisserands
Nids de tisserandsNids de tisserands

Nids de tisserands

"D'apparences simples et modestes, les cordes et ficelles sont pourtant des composantes essentielles de la technologie des chasseurs cueilleurs préhistoriques (...) des restes de cordes de 17.000 ans rencontrés dans la grotte de Lascaux (Dordogne). A ce jour, les plus anciens de ces éléments connus étaient des empreintes de corde sur argile de 26.900 ans trouvées en République Tchèque; ainsi que des fibres de lin sauvage d'environ 30.000 ans, dans le Caucase (Géorgie).

Découverte d'un "instrument à corde" vieux de 40.000 ans !

NB - Ak-bar, Aku-para = tortue qui porte le monde. Ana al Haqq en arabe = Haqq-Ana, identification de la Femme avec la Déesse-Mère (cf Simorgh et Si-Morgh persans). Haqqa = Waka. Wakan tanka des Sioux. Teoti-huacan.

Roch Hach'ana, nouvelle année juive, Roch = Ruach = esprit et vent. Chakana = croix pré-inca (Ruach-hachana, Rua-chacana, la roue, rotation de la chacana).

Ayida wedo. Ayida (Haïti, Aïd) = Akida = Héket (Déesse-grenouille) = Hécate (Déesse des croisements). Adi Shakti. Ethi-que (Eyiti-que).

Damballah wedo =Tom-bara, Thabor, Thèbes, Tepe.
Wedo, Véda, Vaudou, Water.

Ethi-opie = Eyiti-opie. Ekiti-opie. Akitil sumérien (Aguellid berbère et Akelarre basque). L'attente (hope) d'Héket. Reine du ciel qui fait tomber la pluie fertile.  Vêpre des grenouilles, Gouperou ar raned (le gospel des rainettes), très ancien chant breton.

Tahiti. Daytiyas. Teoti wacan (le réveil du serpent divin). Theoth, Théos, Deo, Dieu.
Tiopi, Taïpeh ( p = v = b = w), Taïwan (Formose), Typhon.
Thot, Thati, Sati'opi, Satan. Sati, Sadi, Sed.

(...) La présence de cette extase innée est l'une des grandes richesses du tantrisme et c'est sur cette réalité que se déploie toute la quête: mouvement intériorisé, retour au Soi, abandon de tout fantasme spirituel d'atteindre à une connaissance suprême ou à une révélation qui serait hors du Soi. Non voie. Enfin, puisque d'un point de vue absolu, nous sommes le dieu, la déesse que notre vision dualiste nous poussait à imaginer à l'extérieur de soi-même (...)

Entretien avec Daniel Odier

&quot;Life itself on every level is a sexual thing&quot;&quot;Life itself on every level is a sexual thing&quot;
&quot;Life itself on every level is a sexual thing&quot;&quot;Life itself on every level is a sexual thing&quot;
Wallah (en arabe), Voilà en français.

Wallah (en arabe), Voilà en français.

&quot;Life itself on every level is a sexual thing&quot;

[A propos de Ct 6,12 dans l’interprétation de LaCoque et Ricoeur] Son exégèse n’est pas dénuée d’un certain schématisme, quand il conclut que « les formules de conjuration parodient le langage religieux et se moquent de lui ». Ni d’un certain simplisme quand il voit, dans ce qu’il traduit « mont séparés » (2,7), « par métaphore, les seins d’une femme ». [p. 70] Quant au verset 6,12 – qui est obscur – il adopte la traduction de la TOB qui est complètement à contre-rythme, donc à contresens : « Je ne reconnais pas mon propre moi ». Pourtant le rythme au moins, lui, est très clair : lo yada‘ti, avec accent de force 2, zaqef qatan, je traduis : « Je ne savais pas » : ensuite nafchi samatni, « mon âme m’a mis », et de nouveau l’accent zaquf qatan ; markevot, littéralement, par apposition, « chariots », syntaxe fréquente dans ces écrits : « sur les chariots » ; « ami nadiv », « de mon peuple prince ». Où l’exégète voit une allusion
au chariot, merkava, d’Ezéchiel, et au chariot de 2 Samuel 6,3 : « métaphoriquement, la Sulamite est comparée au chariot qui porta l’arche de YHWH ». C’est l’allégorisme qu’il entend, pas le texte33.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01165846/document

Archives

Articles récents